samedi, octobre 1, 2022

Le massacre des Rohingyas dans l’Etat d’Arakan se poursuit, selon les Nations Unies

Les Nations Unies ont indiqué, mercredi, que le massacre et les exactions contre les civils se poursuivent dans les provinces de Rakhine et de Chin dans l’ouest du Myanmar à cause du conflit qui se poursuit entre l’armée gouvernementale et « l’armée du salut des Rohingyas de l’Arakan ».

C’est ce qui ressort d’un communiqué remis aux journalistes par le Bureau du porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric, au siège des Nations Unies à New York.

« Le conflit entre les forces armées du Myanmar et l’armée (du salut des Rohingyas) de l’Arakan dans la province de Rakhine et le sud de la province de Chin, cause la mort et la mutilation des civils et la destruction de l’infrastructure ainsi que l’obligation faite aux gens de quitter leurs domiciles », poursuit le communiqué.

Dans le même communiqué, la coordinatrice des Affaires humanitaires des Nations Unies, Ola Moghrin, a fait part de sa profonde inquiétude face à l’impact humanitaire continu des affrontements qui se sont produits dans une localité de la province, le 3 septembre courant.

Elle a ajouté que ces affrontements ont faits des morts et des blessés dans les rangs des civils (dont le nombre n’a pas été précisé) en plus de provoquer des incendies dans près de 100 maisons, tout en contraignant des milliers de personnes à fuir leurs zones ».

La responsable onusienne a affirmé que le « droit international humanitaire exige de l’ensemble des parties au conflit de respecter les civils et d’éviter de les cibler lors des opérations militaires », appelant à stopper le recours à des armes explosives dans les zones résidentielles.

Le 24 août dernier, les Nations Unies ont relevé que plus de 30 civils, dont des enfants, ont été tués dans le conflit qui se poursuit et qui opposé l’armée birmane à « l’armée du salut des Rohingyas de l’Arakan ».

Créée en 2012, en réaction à la répression lancée par des Bouddhistes avec l’appui de l’armée du Myanmar contre les Musulmans Rohingyas, « l’Armée du Salut des Rohingyas de l’Arakan » dit qu’elle défend les droits des Rohingyas dans la région, tandis que les autorités les qualifient d’organisation terroriste.

Selon l’ONU, près de 688 mille Musulmans établis dans les camps de l’Arakan ont fui le Myanmar, après avoir été privés du droit à la citoyenneté, en vertu d’une loi adoptée par le Myanmar en 1982. Les autorités les considèrent comme des immigrants clandestins en provenance du Bangladesh, tandis que les Nations Unies les classent comme étant la « minorité religieuse la plus persécutée dans le monde ».

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : les préparatifs du Sommet de la Francophonie au centre d’un entretien Bouden-Parant

La cheffe du Gouvernement tunisien, Najla Bouden a reçu...

Arabie saoudite : 16 ans de prison pour un activiste ayant retweeté un tweet

Des militants saoudiens ont signalé que «l’activiste saoudien, Nacer...

L’armée israélienne tue 4 Palestiniens et blesse 44 autres dans le camp de Jénine

L'armée israélienne a tué 4 Palestiniens et blessé 44...

Arabie saoudite : Le prince héritier nommé Premier ministre et son frère ministre de la Défense

Le roi Salman bin Abdelaziz d'Arabie saoudite a décidé,...

À ne pas rater

Les Émirats arabes unis approvisionneront l’Allemagne en diesel et en GNL

Les Émirats arabes unis (EAU) ont convenu dimanche d'approvisionner...

Benny Gantz et le ministre émirati des Affaires étrangères discutent de politique et de sécurité

Le ministre de la Défense d’Israël, Benny Gantz, a...

Allemagne: Scholz entamera samedi une tournée dans 3 pays du Golfe

Le gouvernement allemand a annoncé lundi que le chancelier...

Le ministre émirati des Affaires étrangères rencontre le président israélien

Le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis...

Fuites sur les gazoducs Nord Stream: le Kremlin n’exclut pas la possibilité d’un acte de sabotage

La Présidence russe (le Kremlin) a annoncé mardi que les dommages détectés sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 pourraient être causés par...

Paris : Les forces de l’ordre utilisent du gaz lacrymogène contre des manifestants devant l’ambassade d’Iran

Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants mobilisés dimanche devant l’ambassade d’Iran à Paris. Selon des vidéos relayées...

Iran: le bilan des manifestations s’alourdit à 35 morts

Les médias iraniens ont révélé, vendredi, que le bilan des manifestations contre la mort de la jeune femme, Mahsa Amini, après son arrestation par...

Japon: évacuation de 9 millions de personnes après le passage du puissant typhon Nanmadol

Le Japon a commencé à évacuer plus de 9 millions de personnes, lundi, après que le passage du typhon Nanmadol qui a frappé le...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here