samedi, juin 19, 2021

Le ministre israélien des Affaires étrangères en visite au Caire, une première depuis 13 ans

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Gabi Ashkenazi, est arrivé dans la capitale égyptienne, Le Caire, pour la première visite du genre depuis 13 ans.

La presse locale égyptienne, dont le journal gouvernemental Akhbar Al-Youm, ont rapporté qu’Ashkenazi « est arrivé à l’aéroport international du Caire, lors d’une visite de plusieurs heures dans le pays, au cours de laquelle il rencontrerait son homologue égyptien Sameh Shoukry ».

Le journal a souligné que « Shoukry et Ashkenazi tiendront une session de pourparlers portant sur la consolidation du cessez-le-feu entre les Palestiniens et Israéliens, et des mesures pour faciliter la reconstruction de la Bande de Gaza ».

D’après le compte Facebook « Israël parle arabe » du ministère israélien des Affaires étrangères, qui a rapporté les propos d’Ashkenazi à son arrivée au Caire, celui-ci a déclaré : « Au cours de cette visite, nous tiendrons un certain nombre de réunions pour discuter des mécanismes de désescalade à Gaza et la reconstruction de la Bande sous supervision internationale ».

Ashkenazi a ajouté : « Au cours des pourparlers, je me concentrerai sur l’engagement d’Israël, avant toute autre considération, pour le retour de nos soldats et citoyens, qui sont détenus par le Hamas », sans donner de plus amples détails.

Le Hamas détient quatre Israéliens, dont deux soldats, qui ont été capturés pendant la guerre de 2014 à Gaza, et deux autres individus, entrés dans la Bande de Gaza dans des circonstances peu claires, au cours des dernières années.

La visite d’Ashkenazi en Égypte est la première du genre menée par un ministre israélien des Affaires étrangères depuis 13 ans. La dernière visite du ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni au Caire remonte à l’année 2008.

Et à l’aube du 21 mai, la mise en œuvre d’un cessez-le-feu entre les factions palestiniennes à Gaza et Israël, avec médiation égyptienne et internationale, a commencé après une attaque de 11 jours par Tel Aviv sur la Bande de Gaza, qui a entraîné la mort de 255 Palestiniens.

L’agression israélienne contre les territoires palestiniens a fait au total 289 martyrs, dont 69 enfants, 40 femmes et 17 personnes âgées, ainsi que plus de 8 900 blessés, dont 90 cas ont été classés comme étant « très graves ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos