samedi, juin 12, 2021

Le ministre syrien du Tourisme en visite en Arabie saoudite, des relations sont-elles relancées ?

Courrier arabe

Le ministère du Tourisme, au gouvernement du régime syrien, a annoncé que «son ministre, Mohamed Rami Radouan Martini, était arrivé en Arabie saoudite, dans la cadre d’une visite officielle, première de son genre depuis que les relations entre les deux pays furent coupées», alors que l’Arabie saoudite a gardé le silence à ce sujet.

Le compte officiel du ministère, sur Facebook, indiqua que «Martini était arrivé mardi, en tête d’un comité représentant le ministère du Tourisme», affirmant que «la visite se présentait en réponse à une invitation envoyée par le ministère saoudien du Tourisme et l’Organisation mondiale du tourisme (UNWTO)».

Le ministère signala également que «le comité se préparait à participer à la 47ème réunion du comité de l’UNWTO, pour le Moyen-Orient, ainsi qu’à une conférence pour relancer le tourisme».

Il a publié des images, démontrant le ministre Martini accueillit par des Saoudiens, bien que Riyad n’ait pas annoncé cette visite.

Riyad et Damas ont-elles relacer leurs relations ?

Il est à signaler que Martini est le premier ministre du régime syrien à visiter l’Arabie saoudite, depuis que Riyad a coupé ses relations avec Damas, en 2011, à l’ombre des violations commises par le régime d’al-Assad contre les manifestants pacifiques en Syrie à l’époque.

Cette visite se présente après que le journal britannique, The Guardian, avait indiqué «qu’un comité de responsables aux renseignements saoudiens s’étaient rendu à Damas, pour rencontrer des responsables sécuritaires au régime al-Assad».

The Guardian avait rapporté, selon un responsable saoudien, que «la visite fut programmée depuis longtemps», expliquant que «les évènements régionaux avaient accéléré son organisation».

Le journal avait aussi affirmé à l’époque, selon des responsables saoudiens, que «les relations entre Damas et Riyad reprendront après l’Aïd al-Fitr».

De l’autre côté, le directeur au sein du ministère saoudien des Affaires étrangères, Raid Karamli, avait affirmé à Reuters que «la politique saoudienne envers la Syrie se basait sur le soutien du peuple syrien, et insistait sur une résolution politique à la situation, sous l’égide des Nations unies et selon les décisions du Conseil de sécurité, tenant compte de l’unité des terres syriennes et de son identité arabe».

Dans ce contexte, il est à rappeler que l’adhésion de la Syrie, à la Ligue des Etats arabes, avait été suspendue le 12 novembre 2011, et tous les ambassadeurs arabes furent retirés de Damas, à l’ombre de la révolution populaire qui avait secoué le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos