mercredi, octobre 27, 2021

Le Parlement égyptien effectuera une session d’urgence dans l’intention d’approuver l’intervention militaire en Libye

Courrier arabe

Des sources privées au journal électronique « Arabi21 » ont révélé, hier vendredi, que « le Parlement égyptien effectuera une session d’urgence dans l’intention d’approuver l’intervention militaire en Libye ».

 

Les sources, qui ont choisi de rester anonyme, ont prédit que « la session se tiendra dimanche prochain, afin d’obtenir l’adhésion à envoyer des forces militaires égyptiennes sur le territoire libyen, selon l’article 152 de la Constitution égyptienne ».

Cet article stipule que « l’envoi des forces militaires en mission de combat en dehors des frontières de l’Etat ne puisse être appliqué qu’après avoir l’adhésion du Conseil de la Défense et de Sécurité nationale et l’approbation de la Chambre des représentants à la majorité des deux tiers de ses membres ».

Rappelons que le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, lors d’une réunion effectuée jeudi avec les représentants de tribus libyennes au Caire, que son pays « ne restera pas les bras croisés » devant l’attaque de la ville de Syrte, au centre-nord de la Libye, considérée, selon son expression, comme « une ligne rouge ».

Il a appelé les membres des tribus libyennes à s’engager dans ce qu’il a nommé « une armée nationale unifiée et limiter les armes à l’usage exclusif des institutions de l’état ».

Lors de cette réunion, les cheikhs et notables des tribus libyennes ont déclaré qu’ils « donnent à lui (al-Sissi) et aux forces armées égyptiennes mandat pour intervenir afin de protéger la souveraineté libyenne, conformément à l’appel de la Chambre des représentants (Parlement de Tobrouk) à une intervention de l’Égypte », selon le communiqué de la présidence égyptienne.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos