dimanche, décembre 5, 2021

Le Président tunisien effectue une visite en Libye mercredi (Communiqué)

La Présidence tunisienne a annoncé, mardi, que le président Kais Saied effectuera, mercredi, une visite officielle en Libye.

La Présidence a déclaré dans un communiqué dont l’Agence Anadolu a eu copie, que la visite s’inscrivait dans le cadre du soutien constant de la Tunisie au processus démocratique en Libye, de l’attachement aux liens historiques et fraternels unissant les deux pays et de la volonté d’établir de nouvelles traditions de coordination et de concertation entre les dirigeants des deux pays.

Cette visite représente, également, une occasion de concevoir de nouvelles visions qui consolideront le processus de coopération distinguée existant entre la Tunisie et la Libye et jetteront les fondements réels d’une solidarité globale répondant aux aspirations légitimes des deux peuples frères pour la stabilité et le développement, selon la même source.

Le communiqué n’a, cependant, pas précisé les rencontres que tiendra Saied en Libye.

La visite de Saied intervient, en effet, une semaine après l’accord de confiance au nouveau gouvernement présidé par Abdelhamid Dbeibeh, avec l’appui de 132 voix sur 133.

Saied sera ainsi le premier chef d’État à se rendre en Libye après l’élection d’une nouvelle autorité exécutive dans le pays.

Le président tunisien avait, à cette occasion, félicité Dbeibeh et le chef du Conseil présidentiel libyen Al-Manfi.

La Libye compte parmi les pays les plus importants pour la politique étrangère de la Tunisie. Les développements sécuritaires régionaux ont, en effet, impacté la stabilité en Tunisie, notamment, en ce qui concerne le déploiement et les diverses tentatives des éléments armés appartenant à l’organisation terroriste Daech.

Les échanges commerciaux sont également importants pour l’économie des deux pays. Ils s’étaient élevés, en 2018, à 1,2 milliard de dinars tunisiens, soit l’équivalent de 373 millions de dollars.

La Libye, pays riche en pétrole, est en proie à un conflit armé dans lequel les milices du général putschiste, Khalifa Haftar, appuyées par nombre de pays arabes et occidentaux, disputent pouvoir et légitimité au gouvernement libyen, internationalement reconnu, causant des pertes parmi les civils ainsi que d’importants dégâts matériels.

Depuis le 23 octobre 2020, le pays a conclu un accord de cessez-le-feu, sous l’égide des Nations Unies, que la milice de Haftar viole de manière sporadique.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos