mardi, avril 20, 2021

Le Qatar et le gouvernement libyen signent un accord sécuritaire, dénoncé par les milices de Haftar

Courrier arabe

Le Qatar et le Gouvernement d’union nationale libyen (GNA) ont signé lundi, un accord sécuritaire, au moment où les milices de Khalifa Haftar dénoncent «des tentations pour entraver la résolution de la crise au pays».

L’agence de presse qatarie (QNA) a signalé que «l’émir Tamim ben Hamad al-Thani avait reçu à Doha le ministre de l’Intérieur et celui des Affaires étrangères au gouvernement du GNA».

Elle nota : «Durant la réunion, plusieurs sujets furent évoqués, ainsi que les relations de collaboration entre le Qatar et la Libye et les moyens de les renforcer, et les dernières évolutions en Libye».

«Une convention de collaboration sécuritaire entre Doha et Tripoli fut signée, dans le but de renforcer la coopération des deux capitales, afin de servir l’intérêt des deux pays», avait ajouté QNA.

Les milices de Haftar dénoncent

Dès lors, la direction des milices de Haftar a dénoncé la signature de l’accord, accusant le Qatar «d’entraver les efforts fournis pour installer un cessez-le-feu en Libye».

Le porte-parole des milices de Haftar, Ahmad al-Mismari, a déclaré : «Ce que le Qatar, l’un des plus grands soutiens du terrorisme, a fait aujourd’hui en utilisant ses agents en Libye, pour signer ce qu’il appelle accord sécuritaire, est une violation aux termes des accords conclus, à Genève, par les 5+5, et une tentation pour entraver l’application du cessez-le-feu en Libye».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos