mardi, mai 24, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Le Qatar, l’Arabie saoudite et d’autres pays arabes félicitent la signature du cessez-le-feu en Libye

Courrier arabe

Le Qatar et l’Arabie saoudite, ainsi que plusieurs autres pays arabes ont félicité les deux parties libyennes pour l’accord du cessez-le-feu qu’ils ont pu conclure vendredi, à Genève, lors des négociations qu’elles avaient tenues sous l’égide des Nations unies.

Samedi, le ministère qatari des Affaires étrangères a noté que «Doha espérait que l’annonce de la signature de l’accord puisse être un pas important vers une résolution politique permettant de conserver l’union des terres libyennes, de respecter les droits du peuple libyen et de construire un Etat de loi et d’institutions civiles».

Le ministère indiqua, lors d’un communiqué, publié sur sa page Facebook officielle que «le Qatar félicitait les efforts fournis par Stephanie Turco Williams, le chef adjoint de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye pour les affaires politiques», espérant «que l’accord soit maintenu et que son application soit respectée».

Aussi, l’Arabie saoudite a félicité les comités militaires libyens des 5+5 pour la signature de l’accord permanent du cessez-le-feu en Libye.

Le MAE saoudien signala, lors d’un communiqué publié à l’occasion, que «Riyad s’attendait à ce que la signature de l’accord puisse favoriser l’arrangement d’autres, notamment dans les domaines politiques et économiques, afin d’installer une nouvelle ère, favorisant la paix, la sécurité, la souveraineté et la stabilité pour la Libye et son peuple».

À son tour, le Secrétaire général du Conseil coopératif du Golfe (CCG), Naif al-Hajraf, a félicité la signature de l’accord, espérant «qu’il puisse engendrer une résolution politique, et garantir la sécurité et la stabilité du peuple libyen».

Depuis le Caire, le MAE, lors d’un communiqué publié sur sa page Facebook officielle, a appelé «les pays impliqués dans l’affaire libyenne à participer aux efforts fournis, afin de prévenir de futures escalades».

«L’Égypte espère la continuation des efforts fournis dans le parcours politique et soutient les efforts engagés par Stéphanie Williams, le chef adjoint de la MANUL, dans le but de garantir la stabilité de la Libye et de conserver sa souveraineté, sa sécurité et l’unité de ses terres», avait noté le communiqué.

À Amman, le MAE jordanien a insisté à signaler que «l’accord du cessez-le-feu accordait aux parties libyennes un environnement favorable, pour continuer dans le parcours politique et encourageait leur implication à des négociations politiques sérieuses, dans un dialogue libyo-libyen».

Le ministère souligna également, lors d’un communiqué publié sur son compte Twitter, «que les futures négociations devaient garantir la souveraineté de la Libye et assurer la protection des intérêts de son peuple, et lutter contre les ingérences étrangères».

Rappelons que la 4ème session des pourparlers des commissions militaires des 5+5 organisés à Genève, s’est tenu depuis lundi dernier jusqu’à hier samedi.

Les pourparlers avaient débuté le 3 février derniers, sous l’égide des Nations unies, dans le but d’installer une stabilité et de chercher un chemin vers la paix, dans le pays déchiré depuis des années par la guerre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos