vendredi, juillet 30, 2021

Le Qatar ouvert au dialogue pour trouver une solution à la crise du Golfe (MAE)

Le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani, a fait savoir qu’aucune partie ne tire profit de la crise du Golfe, réaffirmant que son pays était ouvert au dialogue pour trouver une solution à cette dernière.

C’est ce qui ressort de l’inauguration du « Global Security Forum » tenu, lundi, en visioconférence à New York. Il porte sur les défis sécuritaires dans un contexte complexe.

En évoquant la crise du Golfe, le ministre a affirmé que toutes les prétentions et les allégations qui étaient la cause de l’imposition du blocus au Qatar étaient fausses et mensongères.

Et d’ajouter que le pays était, depuis le début, ouvert à un dialogue basé sur le respect mutuel et sur le respect de la souveraineté de chaque pays.

Il a souligné qu’aucune partie ne tire profit de la crise du Golfe, et que celle-ci n’entraîne que davantage d’instabilité dans la région.

Le chef de la diplomatie qatarie a, également, noté que son pays n’avait mené aucune action hostile contre les pays responsables du blocus.

Quant aux relations qataro-américaines, Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani a indiqué que les relations entre les deux pays étaient stratégiques, qu’il s’agisse du président élu, Joe Biden ou du président actuel, Donald Trump.

Et de poursuivre : « Nos relations avec les États-Unis reposent sur des bases solides et datent de 45 ans. Elle sont représentées sous diverses formes de partenariat sur le plan politique et économique ainsi que dans les domaines de l’éducation, de l’énergie et autres. »

Aussi a-t-il évoqué qu’il appréciait la réouverture de l’espace aérien de l’Iran alors qu’un blocus est imposé au Qatar.

« Nous aspirons à un dialogue fructueux pour en vue de solutionner les différends dans la région. L’Iran fait partie de la région et un accord devrait être trouvé avec les Etats membres du Conseil de Coopération du Golfe (GCC) afin de vivre en paix. Nous espérons que le blocus prendra bientôt fin et que la crise sera résolue », a expliqué le ministre, tout en faisant savoir que le Qatar cherche à mener des négociations sérieuses et de bonne foi.

En ce qui concerne le dossier afghan, Ben Abderrahmane al-Thani a déclaré que son pays jouera n’importe quel rôle pour aider dans la résolution du conflit en Afghanistan.

Il a qualifié de « positives » les mesures prises, jusqu’à présent, par les États-Unis et les Talibans et a estimé que le plus important était de rétablir la paix entre les Afghans eux-mêmes, entre les Talibans et le Gouvernement.

Le ministre des Affaires étrangères du Qatar a enfin réaffirmé la position ferme du Qatar relative à la nécessité de résoudre la crise politique en Syrie d’une part, et de traduire en justice les auteurs des crimes de guerre contre le peuple syrien, d’autre part.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos