samedi, avril 10, 2021

Le roi du Maroc et Netanyahu discutent de la coopération après la reprise des relations

Le roi marocain Mohammed VI a discuté, vendredi, avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, des mécanismes de coopération après la signature d’un accord pour reprendre les relations entre les deux pays.

Selon le communiqué du cabinet royal marocain publié par l’agence de presse officielle, la rencontre a évoqué « les liens forts et particuliers qui unissent la communauté juive d’origine marocaine (en Israël) et le Royaume du Maroc ».

« Le roi a réaffirmé la position ferme et constante du Royaume marocain concernant la question palestinienne, ainsi que le rôle pionnier du Royaume pour promouvoir la paix et la stabilité au Moyen-Orient », selon la même source.

Il a également souligné « la réactivation des mécanismes de coopération entre le Royaume du Maroc et Israël, ainsi que la reprise des contacts réguliers, dans le cadre de relations diplomatiques pacifiques et amicales ».

Le monarque marocain a affirmé que « la déclaration tripartite signée, mardi, entre le Royaume du Maroc, les Etats-Unis d’Amérique et Israël, constitue une base de référence pour faire avancer et développer ces relations ».

Mardi dernier, le Maroc et Israël ont signé, à Rabat, quatre accords en marge de la signature d’un accord de reprise des relations entre les deux pays sous les auspices américains.

Le communiqué marocain a fait part de l’intention du Premier ministre israélien de « mettre en œuvre tous les accords conclus dans les délais précis ».

La chaîne officielle israélienne Kan, a rapporté que « Netanyahu a invité le roi Mohammed VI à se rendre en Israël ». Les deux responsables ont échangé également les félicitations à l’occasion de la reprise des relations diplomatiques ».

Le 10 décembre courant, le président américain Donald Trump a annoncé que le Maroc et Israël avaient conclu un accord de normalisation des relations.

Trump a annoncé ensuite que les États-Unis reconnaissent la souveraineté du Maroc sur la région du Sahara. Il a également ouvert un consulat américain dans la ville de Dakhla sur le territoire contesté entre Rabat et le front « Polisario », soutenu par l’Algérie.

Rabat déclare qu’il ne s’agit pas de normalisation, mais plutôt d’une reprise des relations officielles qui ont commencé en 1993 et ​​ont été suspendues en 2002.

Le Maroc est devenu le quatrième pays arabe à accepter la normalisation avec Israël, en 2020, après les Emirats Arabes Unis, Bahreïn et le Soudan.

La Jordanie et l’Égypte sont les deux premiers pays arabes à normaliser les relations avec Israël, depuis 1994 et 1979 respectivement.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos