vendredi, décembre 9, 2022

Le Sénégal est contre des « accusations graves et erronées » d’Amnesty

Le gouvernement sénégalais a réfuté vendredi les « accusations graves et erronées » d’Amnesty International dont un rapport a récemment critiqué la situation des droits de l’homme dans ce pays africain réputé démocratique, à l’approche de l’élection présidentielle de 2019.

Le rapport d’Amnesty International « pose un problème d’objectivité » et « met l’accent plus sur des questions politiques que sur des sujets purement axés sur la situation des droits de l’homme », affirme le ministère sénégalais de la Justice dans un communiqué.

Il a réfuté l’accusation de « procès inéquitables » pour juger des opposants dont le maire de Dakar, Khalifa Sall, candidat à la présidentielle de février 2019 face au président Macky Sall.

« Des procès inéquitables »

Le ministère a notamment justifié le rejet des « nombreuses demandes de libertés provisoires » pour Khalifa Sall par le fait que ce dernier « n’a pas offert en cautionnement l’intégralité des frais prévus par la loi et n’a pas non plus fourni des espèces comme l’exige la loi ».

Condamné en première instance à cinq ans de prison ferme pour des détournements de fonds publics, Khalifa Sall, un dissident de la majorité en détention provisoire depuis un an et demi, connaîtra le 30 août le verdict de son procès devant la cour d’appel de Dakar.

Dans son rapport sur les droits de l’homme au Sénégal intitulé « Des paroles non suivies d’actes » et publié mercredi, Amnesty cite les cas d’autres opposants sénégalais dont Karim Wade et celui de jihadistes présumés condamnés à l’issue de procès « inéquitables » et/ou après des « procédures prolongées ».

« Le Sénégal a respecté les délais impartis »

Karim Wade, ancien ministre et fils du président Abdoulaye Wade (2000-2012), condamné en mars 2015 à six ans de prison, est également candidat déclaré à la prochaine présidentielle.

La « durée moyenne des procédures criminelles est de trois ans au moins dans tous les pays respectueux des droits de l’homme », a répliqué le ministère, à propos du dossier des jihadistes présumés.

Or, selon lui, dans ce dossier, « en bouclant (le 19 juillet) la procédure dans un délai de deux ans en dépit de sa complexité et de la pluralité des personnes impliquées, le Sénégal a respecté les délais impartis ».

Le ministère s’est également défendu d’interdire et de réprimer les manifestations des partis d’opposition et des défenseurs des droits de l’homme.

SourceAgences

Dernières infos

Un ministre israélien appelle à retirer l’accréditation des journalistes d’Al-Jazeera

Le ministre israélien des finances, Avigdor Lieberman, a appelé,...

Le président des Emirats arrive au Qatar pour une visite officielle

Le président émirati, cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan,...

Le président israélien arrive à Bahreïn pour une visite d’État

Le président israélien Isaac Herzog est arrivé, dimanche, dans...

La France dévoile un nouveau plan de lutte contre les trafics de tabac

Le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal, a dévoilé,...

À ne pas rater

Le président des Emirats arrive au Qatar pour une visite officielle

Le président émirati, cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan,...

Le président israélien en visite à Bahreïn et aux Émirats arabes unis en décembre prochain

Le président israélien Isaac Herzog se rendra au royaume...

Netanyahu : « Mohammed bin Zayed m’a invité à visiter Abu Dhabi »

L'ancien Premier ministre israélien, vainqueur des dernières élections législatives...

Le président des Émirats arabes unis en visite en Russie mardi

Le président des Émirats arabes unis (EAU), Cheikh Mohamed...

La France dévoile un nouveau plan de lutte contre les trafics de tabac

Le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal, a dévoilé, dimanche, le contenu du plan du gouvernement sur les trafics de cigarettes, dans une interview...

L’Allemagne appelle à une solution diplomatique en Ukraine

Le Chancelier allemand Olaf Scholz a appelé vendredi à une "solution diplomatique" pour mettre fin à la guerre en Ukraine. C'est ce qu'a affirmé le...

Argentine: manifestations à l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien

Une manifestation a été organisée, jeudi, à l'occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, dans la capitale argentine, Buenos Aires. Elle...

États-Unis : Biden accueille Macron à la Maison Blanche

Le président des États-Unis, Joe Biden, a accueilli, ce jeudi, son homologue français, Emmanuel Macron, à la Maison Blanche. Au cours d'une cérémonie solennelle qui...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here