lundi, septembre 27, 2021

Twitter annonce la suppression de 170 mille comptes diffusant des messages favorables à la Chine

Le réseau social Twitter a annoncé, vendredi 12 juin, qu’il avait supprimé plus de 170 000 comptes liés à une opération de propagande et de désinformation en ligne soutenue par Pékin. Ces comptes propageaient des messages favorables au gouvernement chinois, ainsi que des campagnes de désinformation concernant notamment l’épidémie de Covid-19.

La firme américaine a retiré le cœur du réseau, composé de 23 750 comptes Twitter hautement actifs, ainsi que quelque 150 000 comptes périphériques chargés d’« amplifier » le contenu diffusé par les comptes principaux.

Les 23 750 comptes initiaux ont, en tout, posté plus de 348 000 Tweet sur le réseau social, précise une étude de chercheurs en cybersécurité de l’université de Stanford – avec qui Twitter a partagé, le 3 juin, ses découvertes concernant ce réseau.

Désinformation sur le coronavirus

Selon Twitter, cette opération est liée à une précédente campagne soutenue par les autorités chinoises pour diffuser des récits de propagande politique sur la situation à Hongkong, où ont éclaté en 2019 d’importantes manifestations prodémocratie. Twitter et Facebook avaient à l’époque annoncé avoir supprimé les comptes impliqués.

Les chercheurs ayant analysé les comptes ont déclaré que cette nouvelle opération de désinformation concernait de nouveau Hongkong, mais aussi l’épidémie liée au coronavirus, dans le but de promouvoir la réponse de Pékin à la crise sanitaire. Ceci alors que la pandémie de Covid-19 est apparue dans le centre de la Chine à la fin de l’année dernière avant de se propager dans le monde.

Ce 10 juin, la Commission européenne avait directement accusé « certains pays, en particulier la Russie et la Chine, de s’être lancés dans des opérations d’influence et de désinformation dans l’Union européenne et chez ses voisins », sur des sujets touchant au coronavirus comme la vaccination.

Twitter a également annoncé, ce 12 juin, avoir supprimé 1 152 comptes « inauthentiques » liés à une opération d’influence russe visant à « soutenir le parti [présidentiel] Russie unie et à attaquer ses adversaires politiques ». De la même manière, 7 340 comptes consacrés à « l’amplification de récits favorables au parti AKP et à soutenir le président turc Erdogan », dont certains étaient des comptes d’opposition piratés, ont été fermés par le réseau social.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos