samedi, juillet 2, 2022

Législatives en France : Macron et la gauche unie sont au coude-à-coude

Le président Emmanuel Macron est loin d’être assuré de conserver une majorité absolue à l’Assemblée nationale, même si sa coalition devrait rester la première force en France, à l’issue du premier tour d’élections législatives marquées par une forte percée de la gauche unie et de l’extrême droite.

Il faudra attendre le second tour, dimanche prochain, pour savoir si Emmanuel Macron, qui a été réélu le 24 avril pour un second mandat de cinq ans, pourra ou non conserver sa majorité absolue et, au-delà, sa capacité à appliquer librement sa politique de réformes.

La majorité présidentielle sortante, sous l’étiquette Ensemble!, a obtenu 25,75 % des voix, soit 21 442 voix de plus que l’alliance de gauche NUPES rassemblée derrière Jean-Luc Mélenchon (25,66 %), sur 23,3 millions de votants.

Le camp Macron garde toutefois l’avantage dans les projections des 577 députés, avec une fourchette de 255 à 295 sièges, devant la NUPES (150-210), selon les instituts de sondage. La majorité absolue à l’Assemblée nationale est de 289 sièges.

Plus d’un électeur sur deux a boudé les urnes dimanche, avec un nouveau record à 52,4 9% d’abstention, dépassant celui de 2017 (51,3 %), ce qui met en relief le désintérêt des Français pour un scrutin désormais éclipsé par la présidentielle.

M. Mélenchon a appelé ses troupes à déferler au second tour des élections législatives. Il pourrait cependant pâtir d’une absence de réserve de voix au second tour et de la forte abstention qui frappe notamment les jeunes et les classes populaires, selon les experts.

Le Rassemblement national (RN), parti d’extrême droite de Marine Le Pen, finaliste de la présidentielle le 24 avril, arrive en troisième position, avec 19 % des voix, loin devant la droite traditionnelle, qui devrait perdre son statut de premier groupe d’opposition.

Le parti d’extrême droite, qui a toujours été pénalisé par le mode de scrutin majoritaire aux législatives, pourrait réussir à dépasser les 15 députés, une première depuis 1986, quand il y avait une dose de proportionnelle, ce qui lui permettrait de former un groupe parlementaire.

Elle-même candidate dans son fief du nord de la France où elle a obtenu 55 % des voix (mais avec une participation trop faible pour être élue dès le premier tour), Mme Le Pen a appelé tous (ses) électeurs à confirmer et amplifier leur vote là où des candidats RN seront qualifiés pour le second tour, afin d’envoyer un groupe très important de députés patriotes dans la nouvelle Assemblée nationale.

Ces législatives confirment ainsi la vaste recomposition du paysage politique français engagée avec l’élection de M. Macron en 2017.

Macron en quête de majorité « forte et claire »

Une majorité non pas absolue, mais relative, à l’Assemblée, compliquerait le chemin des réformes que souhaite entreprendre le président Macron, notamment en ce qui a trait aux retraites.

C’est un très sérieux avertissement qui est adressé à Emmanuel Macron, relève le sondeur Brice Teinturier, rappelant que c’est 7 points de moins qu'(aux dernières législatives) en 2017.

Pour Frédéric Dabi, un autre expert, la gauche unie a réussi à imposer un récit aux Français.

Le ministre des Relations avec le Parlement, Olivier Véran, a assuré dimanche soir que l’avertissement à l’égard de la majorité présidentielle avait été entendu.

M. Macron s’est mobilisé en fin de campagne, appelant les Français à lui donner une majorité forte et claire.

Le président français Emmanuel Macron dépose son bulletin de vote lors du premier tour des élections législatives au Touquet–Paris-Plage.

Il s’est posé en rempart contre les extrêmes, visant ainsi la gauche radicale de M. Mélenchon et l’extrême droite de Marine Le Pen, synonymes selon lui de désordre pour la France.

L’exécutif a aussi insisté ces dernières semaines sur son intention de faire voter dès juillet un ensemble de mesures pour le pouvoir d’achat afin de contrer une inflation qui grève le budget des ménages et qui pèse sur les comptes des entreprises.

Le scrutin se déroule dans un climat d’inquiétude des Français face à la flambée des prix de l’alimentation et de l’énergie.

Dans l’hypothèse peu probable où la gauche conduite par Jean-Luc Mélenchon remporterait la majorité absolue, ce qui lui imposerait une cohabitation inédite pour un président tout juste réélu, il serait privé de presque tous ses pouvoirs en politique intérieure.

Zemmour mord la poussière

M. Mélenchon, vieux routier de la vie politique française, s’est imposé comme son principal opposant en prenant la tête d’une alliance inédite qui regroupe les socialistes, les communistes, les écologistes et son propre mouvement, La France insoumise.

Parmi les grands perdants dimanche soir figure l’ancien candidat d’extrême droite à la présidentielle, Éric Zemmour, qui se présentait dans le sud de la France et a été éliminé dès le premier tour.

Ces législatives pourraient aussi déboucher sur un remaniement du gouvernement tout juste formé, plusieurs de ses membres étant candidats, dont la première ministre.

Selon les premières estimations, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires Amélie de Montchalin est en ballottage défavorable en banlieue parisienne, tout comme le ministre des Affaires européennes Clément Beaune à Paris

SourceAgences

Dernières infos

Washington exprime son inquiétude après la mort de manifestants au Soudan

L'ambassade des États-Unis au Soudan a exprimé, jeudi, sa...

La hausse des prix se poursuit en France avec +0,7% en juin et atteint 5,8%

En France, les prix à la consommation ont augmenté...

Tunisie: le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution est promulgué

Le président tunisien Kaïs Saïed a promulgué, jeudi, le...

Comité central des médecins soudanais: « le bilan des manifestations s’alourdit à cinq morts »

Le bilan des victimes des manifestations au Soudan s’est...

À ne pas rater

Le premier vol de la compagnie Emirates Airlines atterrit à Tel Aviv

Le premier vol de la compagnie aérienne émiratie "Emirates...

Indice de la paix mondiale 2022 : Le Qatar premier des pays arabes

Le Qatar a décroché la première place parmi les...

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

La hausse des prix se poursuit en France avec +0,7% en juin et atteint 5,8%

En France, les prix à la consommation ont augmenté de 0,7% au mois de juin par rapport mois dernier, selon une note de première...

Bangladesh: 3 millions de déplacés à cause des inondations dans le nord-est du pays

Les inondations dévastatrices qui ont balayé la région nord-est de Sylhet au Bangladesh ont fait près de 3 millions de déplacés et 92 morts,...

Au moins 10 morts dans le bombardement russe d’un centre commercial en Ukraine

Au moins 10 personnes ont été tuées et plus de 40 autres blessées, lundi, dans le bombardement russe d'un centre commercial « très fréquenté...

Niger : plus de 700 écoles fermées à cause de l’insécurité (UNICEF)

Plus de 700 écoles ont été fermées au Niger à cause de l'insécurité, dont 758 écoles du primaire et 34 du secondaire, a indiqué...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here