mercredi, mai 12, 2021

L’Égypte, la Grèce et Chypre appellent la nouvelle autorité libyenne à résilier ses accords avec la Turquie, Ankara répond

Courrier arabe

L’Égypte, la Grèce et Chypre ont demandé à la nouvelle autorité exécutive libyenne d’annuler les accords que le GNA (Gouvernement d’union nationale) a signé avec la Turquie, et ont insisté sur l’importance d’expulser les forces étrangères et les mercenaires des terres libyennes, alors que la Turquie a estimé que «ces demandes menaçaient ses intérêts».

À la fin du forum de l’amitié (Philia), qui s’est tenu à Athènes, avec la participation de Paris, du Caire, d’Athènes, de Nicosie, de Riyad, d’Abou Dhabi et de Manama, les MAE de l’Égypte, de Chypre et de la Grèce ont publié un communiqué conjoint, appelant la nouvelle autorité exécutive libyenne «à résilier tous les accords signés par le GNA avec la Turquie».

Suite à ces notes, le MAE turc a accusé les pays participants au forum «de vouloir tisser une alliance menaçant les intérêts turcs, la paix et la stabilité dans la région».

«Ceux qui ont attiré la Libye vers l’instabilité, en soutenant les putschistes, dans l’unique but de conserver leurs intérêts étroits et leurs exigences extrémistes», avait noté le communiqué.

Rappelons que l’année dernière, la Turquie avait signé des accords sécuritaires avec le GNA, et avait affirmé à plusieurs reprises que «sa présence en Libye était légitime».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos