mardi, octobre 26, 2021

Les Allemands se rendent aux urnes pour déterminer l’ère post-Merkel

Ce 26 septembre, les Allemands devront se rendre aux urnes pour élire leurs nouveaux représentants au parlement fédéral, et ainsi choisir le nom de celle ou celui qui prendra le flambeau d’Angela Merkel qui a décidé de prendre sa retraite politique.

Ainsi, 85 000 urnes ont été installées dans les 16 États (Landers) que compte le pays pour les élections au cours desquelles 60,4 millions d’électeurs voteront sous le spectre du nouveau type de coronavirus (Covid-19).

Environ 650 000 agents électoraux s’attelleront à la tâche dans le pays où 2,8 millions de jeunes voteront pour la première fois.

Plus de 100 candidats d’origine turque sont en lice dans divers partis politiques parmi les 6 211 participant aux élections, qui mettent aux prises 47 partis.

En Allemagne, qui compte 299 circonscriptions, les électeurs voteront deux fois pour élire 598 nouveaux membres du parlement fédéral. Les électeurs donnent leur premier vote au candidat parlementaire de leur région et leur deuxième vote au parti de leur choix. Dans le système électoral allemand, il sera possible de supprimer des députés supplémentaires en fonction des votes reçus par le parti.

Par ailleurs, 7,5 millions d’immigrants, dont 900 000 Turcs, exprimeront leur suffrage lors de ces élections.

La Chancelière Angela Merkel, qui dirige le pays depuis 16 ans, ne se représentera pas. Les partis de l’Union chrétienne (CDU/CSU) ont désigné le président de la CDU, Armin Laschet, 60 ans, le ministre des Finances du Parti social-démocrate (SPD), Olaf Scholz, 63 ans, et la co-présidente du parti des Verts, Annalena Baerbock, 40 ans, comme candidats au poste de premier ministre.

Le nombre de personnes votant par correspondance a augmenté

Les électeurs ont également la possibilité de voter par correspondance. Il est à noter que cette année, notamment en raison de l’épidémie de Covid-19, un grand nombre d’électeurs a opté pour cette voie.

La pratique du vote par correspondance a commencé en Allemagne en 1957. Alors qu’à cette époque seulement 5% des électeurs ont voté par correspondance, ce taux est passé à 29 % lors des élections de 2017. Il devrait atteindre 40% le 26 septembre prochain.

Malgré le fait que le SPD soit arrivé en tête dans les sondages menés dans le pays ces dernières semaines, l’élection devrait être âprement disputée entre le SPD et les partis CDU/CSU.

Aux élections de 2017, la CDU / CSU a obtenu 32,9%, le SPD 20,5%, l’AfD 12,6%, le FDP 10,7%, le Parti de gauche 9,2%, les Verts 8,9%..

Selon les sondages, lors de cette élection, le SPD, pour lequel le ministre des Finances et vice-Premier ministre Olaf Scholz est le candidat, arrive en première place avec 25% des voix, tandis que la CDU/CSU, pour laquelle le président de la CDU Armin Laschet est le candidat, situe dans la fourchette de 23%.

Lors de ce scrutin, le suffrage des Verts, qui ont désigné Annalena Baerbock pour la première fois au poste de Premier ministre, se reflète dans les sondages entre 15% et 17%

L’AfD, connue pour ses opinions d’extrême droite et racistes, et dont la curiosité du public s’accentue quant au nombre de voix qu’elle obtiendra aux élections, pourrait arriver en quatrième position avec 11 à 12% des voix.

Le Parti libéral démocrate (FDP), qui devrait passer le seuil électoral de 5%, obtiendra 11 à 12% des voix, tandis que le Parti de gauche devrait obtenir 6 à 7% des voix.

Options de coalition

Selon le tableau qui devra se former après les élections, les négociations de coalition seront difficiles et les noms des deux pays africains, la Jamaïque et le Kenya, seront fréquemment entendus.

Alors que la CDU / CSU a définitivement annoncé qu’elle n’entrera pas dans une coalition avec l’AfD et le Parti de gauche, il convient de noter que le SPD n’a pas affirmé avec certitude qu’il ne formera pas de coalition avec le Parti de gauche, qui contient des groupes d’extrême gauche et s’oppose à l’OTAN.

À l’exception de la CDU/CSU, tous les partis qui devraient être représentés au parlement ont annoncé qu’ils ne formeraient pas de gouvernement avec l’AfD.

Selon le taux de vote des partis dans les résultats de l’enquête, compte tenu des possibilités de coalition, 5 options sur 6 pointent vers un gouvernement de coalition pouvant être formé par trois partis.

La coalition CDU/CSU, Verts et FDP, qui est une des options de gouvernement possibles, est appelée la « coalition jamaïcaine » en raison du fait que les couleurs des partis (noir-vert-jaune) évoquent le drapeau jamaïcain.

Une autre option est la coalition composée du SPD, de la CDU/CSU et des Verts.
C’est ce qu’on appelle la « coalition du Kenya » car les couleurs des partis (rouge-noir-vert) ressemblent au drapeau kenyan.

Une autre possibilité que les partis puissent former un gouvernement après les élections sera une « coalition de feux tricolores » que le SPD, le FDP et les Verts peuvent constituer.

Alors que la ‘’coalition allemande’’ fait référence à un gouvernement qui sera composé de la CDU/CSU, du SPD et du FDP, il semble possible bien que la probabilité d’une alliance entre le SPD, le Parti de gauche et les Verts (coalition rouge-rouge-vert) , qui a suscité une vive polémique dans le pays, est faible.

La seule option pour la formation d’une coalition à deux partis peut être une « grande coalition » composée de la CDU/CSU et du SPD.

Laquelle de ces options viendra finalement au pouvoir sera déterminée après les pourparlers de la coalition. Après les élections législatives de 2017, les négociations de coalition ont duré environ 6 mois.

En outre, le résultat du parti d’extrême droite AfD, qui a obtenu 12, 4% des voix en 2017, est très attendu.
L’AfD, qui a obtenu 11 à 12% des voix dans les sondages, devrait sortir fort, en particulier dans les États de l’est du pays.

Le 26 septembre prochain, en plus des élections législatives, des élections pour les conseils d’État se tiendront à Berlin et en Mecklembourg-Poméranie-Occidentale.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos