mardi, juin 22, 2021

Les décès dus à la Covid-19 ont augmenté de 60% au cours des six dernières semaines, selon l’OMS

La situation évolue positivement avec la mise sur le marché de vaccins contre la Covid-19, a déclaré vendredi le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, qui a toutefois exprimé son inquiétude face à l’augmentation de 60 % du nombre de décès dans le monde au cours des six dernières semaines, qui ont même doublé en Europe.

« La lumière au bout du tunnel devient plus brillante, mais nous devons surmonter certains obstacles pour la rendre vraiment éclatante », a déclaré le Directeur général de l’OMS, Tedros Ghebreyesus, lors du webinaire bi-hebdomadaire de l’OMS à Genève consacré à la Covid-19.

« Au cours des six dernières semaines, le bilan hebdomadaire des décès a augmenté d’environ 60 % », a déclaré Tedros Ghebreyesus.

« La plupart des infections et des décès sont enregistrés en Europe et dans les Amériques », a-t-il précisé, tandis qu’un autre responsable de l’OMS a indiqué que l’augmentation en Europe au cours de cette période était de 100 %.

Tedros a déclaré que cette semaine, les vaccins contre la Covid-19 ont commencé à être distribués au Royaume-Uni, et que d’autres pays devraient suivre.

« Disposer de vaccins sûrs et efficaces contre un virus qui nous était totalement inconnu il y a seulement un an est un exploit scientifique remarquable », a-t-il déclaré.

Le Directeur Général de l’OMS a déclaré que la saison des fêtes actuelle est un moment de détente et de célébration.

« Mais nous ne devons pas relâcher notre vigilance. La célébration peut très vite se transformer en deuil si nous ne prenons pas les bonnes précautions », a-t-il souligné.

Et d’exhorter les gens à étudier attentivement leurs projets en vue des célébrations des prochaines semaines.

« Si vous vivez dans une zone de forte transmission, veuillez prendre toutes les précautions nécessaires pour assurer votre sécurité et celle des autres », a déclaré Tedros.

Il a noté que la Covid-19 avait déclenché une profonde crise économique au niveau mondial, qui pourrait avoir un impact durable sur le financement de la santé et sur l’éducation des enfants.

La crise provoquée par la Covid-19 a été l’occasion d’une restructuration dans les pays dont les systèmes de financement de la santé sont faibles.

Et le Directeur Général de l’OMS d’ajouter : « Les fermetures prolongées des établissements scolaires représentent un défi sans précédent pour l’éducation, la santé et le bien-être des enfants ».

« Nous savons que bien que les enfants soient moins exposés que les adultes aux maladies graves et aux décès dus à la Covid-19, des millions d’enfants ont souffert autrement de la pandémie, notamment par la perturbation de leur scolarité », a déclaré Tedros.

Les données recueillies par l’UNESCO montrent que près d’un écolier sur cinq dans le monde – soit 320 millions des élèves – a vu ses salles de classe fermées au 1er décembre, ce qui représente une augmentation de près de 90 millions en un mois seulement.

Dans certains endroits, les écoliers ne sont pas retournés à l’école depuis 9 mois ou plus.

Tedros a ajouté que « les fermetures d’écoles prolongées représentent un défi sans précédent pour l’éducation, la santé et le bien-être des enfants ».

L’OMS a publié aujourd’hui une nouvelle série de mesures visant à aider les écoles à rouvrir et à se préparer à la résurgence de la Covid-19 et d’autres crises de santé publique similaires.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos