jeudi, septembre 16, 2021

Les forces du GNA libyen prennent totalement le contrôle d’un héliport à Tarhouna

L’armée libyenne a commencé, jeudi, à assiéger la ville de Tarhouna, située à 90 kilomètres au sud-est de la capitale Tripoli. La plupart des miliciens du général renégat Khalifa Haftar a quitté la ville vers le sud, a rapporté un porte-parole gouvernemental.

Mustafa al-Majai, porte-parole du Bureau d’information de l’opération « Volcan de la colère », a déclaré à l’Agence Anadolu :

« Nos forces assiègent maintenant Tarhouna et la majorité des milices de Haftar a quitté la ville en direction du sud, notamment les brigades provenant de l’Est de la Libye ».

Il a précisé que plusieurs familles à Tarhouna sont en train de fuir la ville notant que les détonations retentissent de temps en temps semant la terreur.

Al-Majai a ajouté que l’armée libyenne a pris, jeudi, le contrôle d’un héliport vertical dans les banlieues de Tarhouna, précédemment exploité par les milices de Haftar pour bombarder les quartiers résidentiels.

L’armée libyenne avait annoncé, plus tôt dans la journée, la libération totale de Tripoli, siège du gouvernement reconnu par la communauté internationale.

Avec le soutien de pays arabes et européens, la milice de Haftar a lancé, depuis le 4 avril 2019, une attaque infructueuse pour prendre le contrôle de la capitale, Tripoli, siège du gouvernement. Ce qui a causé des morts et des blessés parmi la population civile, ainsi que d’importants dégâts matériels.

Depuis le lancement de l’opération Tempête de paix le 25 mars dernier, l’armée libyenne a réussi à libérer toutes les villes de la côte ouest, jusqu’à la frontière avec la Tunisie, en plus de la base stratégique Al-Wattia et des villes de Badr et Tiji, ainsi que la ville d’Al-Asabi’a (sud-ouest de Tripoli).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos