jeudi, décembre 3, 2020

Les gilets oranges.. des boucliers humains pour protéger le Hirak en Algérie

Courrier arabe

Après les dépassements survenus vers la fin de la marche hebdomadaire précédente à Alger, un groupe de jeunes a décidé de prendre l’initiative de revêtir des gilets oranges pour protéger les manifestations et veiller à leur déroulement pacifique.

Vers 10h du matin, le premier groupe des gilets oranges est arrivé à la Place Audin pour organiser la marche et anticiper tout acte de violence.

Au cours des heures suivantes, Alger a connu une présence remarquable des gilets oranges pour aider et protéger les manifestants pacifiques. Le tunnel des facultés ou « Ghar Hirak » qui est devenu un symbole du soulèvement algérien contre le régime en vigueur a été fermé en ce neuvième vendredi de protestation par un cordon de police pour éviter les incidents de la semaine précédente.

À l’entrée, de jeunes bénévoles portant des gilets oranges ont formé des boucliers humains afin d’empêcher d’éventuels heurts entre policiers et manifestants.

Toufik, l’un de ces jeunes a déclaré à Al-Jazeera.net: « Les événements survenus le vendredi dernier nous ont poussé davantage à créer un mouvement qui vise à protéger le caractère pacifique des manifestations et ainsi réunir le peuple algérien autour d’un seul objectif, celui d’écarter les personnages corrompus ». Il a ajouté que cette initiative a été saluée par les manifestants, certains voulaient se joindre à eux et d’autres ont tout fait en œuvre pour leur faciliter la tâche.

Walid, l’un de ces jeunes bénévoles, porte un gilet orange où est écrit « Pour l’Algérie, nous devons nous éduquer tous », et sur son bras, il porte un brassard sur lequel est écrit un slogan « Non à la violence… Pacifique ».

Avec ses copains, ils parcourent l’avenue Didouche Mourad à Alger Centre et distribuent des indications pour assurer le bon déroulement de la marche à savoir: respecter le moment de la fin de la marche à 17h, éviter les affrontements avec la police et signaler tout dépassement aux autorités concernées.

À propos de leur source de financement, Walid assure que les bénévoles ont acheté les gilets oranges de leur propre argent.

Cette initiative des gilets oranges vient compléter d’autres initiatives qui ont accompagné le Hirak du 22 février, à l’instar des actions de nettoyage et de secourisme, qui toutes donnent une belle image à cette révolution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

L’Allemagne livre un navire de guerre sophistiqué à Israël

L'armée israélienne a annoncé, jeudi, qu'elle avait reçu un navire de guerre de classe "Sa'ar VI", le premier d'une flotte de 4 navires qu'Israël avait...

Al-Jazeera : «Une résolution à la crise du Golfe est attendue les heures à venir»

La chaîne informationnelle, Al-Jazeera, a indiqué, hier mercredi, que «les heures à venir pourraient apporter une résolution à la crise du Golfe», signalant que...

10 bases militaires et 20 mille combattants entre forces étrangères et mercenaires en Libye...

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye a mis en garde mercredi contre les répercussions négatives découlant de la présence de 10 bases militaires et...

L’émir du Qatar et Kushner discutent des développements au Moyen-Orient

L'émir du Qatar, cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, a discuté, mercredi, avec Jared Kushner, gendre et Conseiller du président américain Donald Trump, des derniers...

Libye : Accord sur un mécanisme de vote pour élire le chef du gouvernement...

Les participants au Forum de dialogue politique libyen ont convenu, mercredi, d’adopter un mécanisme de vote pour convenir des critères de candidature pour le...