dimanche, avril 11, 2021

Les milices de Haftar à al-Jofrah reçoit des renforts militaires, affirme l’armée libyenne

L’armée libyenne a détecté l’arrivée de renforts militaires à destination de la milice du général putschiste Khalifa Haftar, dans la ville d’Al-Jofrah (à 600 kilomètres au sud-est de Tripoli).

C’est ce qui est ressorti des déclarations faites à l’Agence Anadolu par le porte-parole de la salle des opérations pour la « Libération Syrte-Al Joufra » (affiliée à l’armée libyenne), le général de brigade Hadi Dara.

Dara a déclaré : « Aujourd’hui (jeudi) nous avons détecté l’atterrissage d’un avion-cargo militaire russe, à la base d’Al Joufra, à 08 h 50 (GMT), en provenance de l’aéroport d’Al Abraq dans l’est de la Libye ».

Et d’ajouter : « Il s’agit du second avion après l’arrivée d’un premier avion-cargo à l’aéroport d’Al Abraq dans la journée du mercredi, en provenance de Lattaquié, en Syrie ».

« Nous ne savons pas avec précision si l’avion qui a atterri à Al Joufra a été chargé, ou non, avec la cargaison militaire transportée par l’avion venant de Syrie vers l’aéroport d’Al Abraq », a-t-il par ailleurs indiqué.

Dara a souligné que les mobilisations militaires des milices de Haftar se poursuivent toujours, et ce, malgré les dialogues politiques en cours à Genève et au Maroc, et les préparations du Comité militaire 5 + 5 afin de tenir une réunion à Syrte dans la journée de ce jeudi.

Le Comité militaire mixte comprend 5 membres du gouvernement libyen internationalement reconnu et 5 membres appartenant de la milice de Haftar.

Le 23 octobre 2020, les Nations unies ont annoncé que les deux parties en conflit sur le sol libyen étaient parvenues à un accord de cessez-le-feu, dans le cadre des discussions du comité militaire mixte à Genève, en Suisse.

Depuis lors, la milice de Haftar a violé l’accord de manière sporadique, et continue à se renforcer militairement.

La Libye, pays riche en pétrole, subit un conflit armé depuis des années entre les milices de Haftar qui disputent l’autorité et la légitimité au gouvernement libyen internationalement reconnu, entraînant des morts et des blessés parmi la population civile, ainsi que des dégâts matériels considérables.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos