lundi, septembre 27, 2021

Les milices de Haftar suspendent des exportations de pétrole via un port dans la ville de Tobrouk

Les forces de la garde des installations pétrolières du général putschiste Khalifa Haftar ont annoncé la suspension des exportations de pétrole via le port d’Harika dans la ville de Tobrouk (nord-est), en raison de différends financiers.

La chaîne « Libya Al-Ahrar » a publié sur son compte Twitter un enregistrement rapportant la suspension officielle des exportations de pétrole par la garde des installations pétrolières du port d’Harika, et ce, en raison de la suspension du paiement de leurs salaires mensuels et de leurs primes.

En septembre dernier, la garde des installations pétrolières a donné l’ordre à toutes les installations pétrolières affiliées à la Compagnie nationale de pétrole de reprendre la production et les exportations à partir des sites et des ports, après une interruption de 8 mois.

L’enregistrement indiquait que « la suspension des exportations a été décidée en accord avec les autorités officielles du gouvernorat de Tobrouk et des notables de la région », parce que la garde des installations n’avait pas perçu de salaires depuis septembre 2019.

Le 6 janvier, le port d’Harika a cessé ses activités, en raison d’un mouvement de protestation des membres de la garde des installations pétrolières au sujet des salaires, menaçant même de fermer le reste des ports.

Le port pétrolier d’Harika a une capacité d’exportation de 120.000 barils par jour.

La production de pétrole brut de la Libye est de 1,25 million de barils par jour, selon des données concordantes de l’OPEP et de Mustafa Sanalla, président de la Compagnie nationale de pétrole libyenne.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos