dimanche, septembre 24, 2023

Les proches du Premier ministre canadien impliqués dans une enquête pour conflits d’intérêts

La mère et le frère du Premier ministre canadien, Justin Trudeau, ayant reçu des fonds d’une association caritative, sont impliqués dans une enquête pour conflits d’intérêts, ont rapporté, jeudi, plusieurs médias locaux.

Margaret et Alexandre Trudeau, respectivement la mère et frère du Premier ministre, ont reçu plus de 282 mille dollars canadiens (207 mille USD) pour leur participation, en tant que conférenciers, de 2016 à 2020, à une série d’événements de l’organisme de charité UNIS.

Organisme chargé par le gouvernement fédéral de gérer la « Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant », UNIS avait démenti, dans un premier temps, l’existence de liens financiers avec Trudeau et ses proches, avant de céder face aux investigations et questions pressantes des journalistes en fournissant des documents attestant les paiements en question, qualifiant, cependant, ces agissements « d’erreur d’administration ».

Cette « erreur », consiste selon UNIS au paiement des émoluments des proches de Trudeau, au lieu et place d’une société affiliée.

UNIS est l’organisme choisi par Ottawa, sans appel d’offres, pour gérer quelque 900 millions de dollars de la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant.

Au début de l’affaire, le gouvernement fédéral avait annoncé que cette Bourse ne sera plus gérée par UNIS, et le Bureau du commissaire aux conflits d’intérêts et à l’étique a diligenté une enquête sur l’attitude de Trudeau dans ce dossier.

La réaction du Premier ministre a été laconique. Dans un communiqué publié, vendredi en fin d’après-midi par son cabinet, il est écrit que « les proches du premier ministre [étaient] impliqués auprès d’organisations diverses et [qu’ils soutenaient] plusieurs causes personnelles de leur propre chef. »

« Ce qui est important de garder en tête ici, c’est qu’il est question d’un organisme de charité qui soutient des étudiants », lit-on encore dans cette brève réaction.

Cette affaire, qui place le Premier ministre fédéral dans une situation inconfortable, a suscité une réaction en chaîne des acteurs politiques, et particulièrement, des partis de l’opposition.

Le parti Conservateur (principal parti d’opposition) a réclamé l’ouverture d’une enquête de la Vérificatrice générale, Karen Hogan (haut fonctionnaire du parlement chargé de contrôler la gestion financière du gouvernement fédéral).

De son côté, le Bloc québécois, troisième parti à la chambre des Communes (chambre basse du parlement fédéral) a réclamé le « retrait temporaire » du Premier ministre, « le temps que la lumière soit faite », et son remplacement par la vice-Première ministre, Chrytsia Freeland.

Il ressort d’un communiqué rendu public par Yves-François Blanchet, chef du parti que « la nature des allégations, l’importance des sommes, l’apparence grossière de conflit d’intérêts, la possibilité qu’il y ait éventuellement des enquêtes à caractère criminel dans ce dossier font qu’il est impossible que le premier ministre continue à exercer sa fonction ».

Pour sa part, Alexandre Boulerice, le numéro 2 du Nouveau Parti démocratique (NPD) s’est interrogé sur le « jugement du Premier ministre et la culture des libéraux, [qui] pensent que tout leur est permis ».

Le député montréalais a rappelé que « jamais un premier ministre n’a fait l’objet d’autant d’enquêtes pour conflits d’intérêts et Justin Trudeau ne peut pas plaider l’ignorance ».

Notons que le Bureau du commissaire aux conflits d’intérêts et à l’étique avait déjà publié à deux reprises un rapport attestant que le Premier ministre avait enfreint la loi. Une première fois en séjournant sur l’île privée de l’Aga Khan et une deuxième fois en essayant d’influencer une procédure judicaire dans l’affaire SNC-Lavalin.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce jeudi, de supprimer l'application chinoise TikTok de leurs appareils, pour des raisons de sécurité. La commission...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est écrasé dans l'ouest du pays, dans la région de Belgorod, ont annoncé, jeudi, les autorités...

France : les syndicats appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars

Les syndicats français appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars prochain, pour exprimer leur opposition au projet...

Pentagone: Un autre « ballon espion » chinois survole l’Amérique latine

Le porte-parole du Pentagone, Pat Ryder, a indiqué qu'un autre "ballon espion" chinois a survolé l'Amérique latine. "Nous avons détecté un deuxième ballon survolant l'Amérique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici