lundi, novembre 30, 2020

Les réfugiés syriens de Gaza: un partage de peines, de douleurs … et d’alliances

D’après un reportage publié sur le site Al Jazeera.net traitant les conditions de vie douloureuses des réfugiés Syriens à Gaza, Warif Kassim, un réfugié syrien à Gaza depuis 2013 s’est exprimé à l’occasion du huitième anniversaire du déclenchement de la révolution syrienne : « Sans nos frères à Gaza, l’exile aurait été beaucoup plus dur, et le retour en Syrie reste toujours un rêve et un espoir.».

Marié à une femme de Gaza et père d’une petite fille qu’il a nommé « Ilya » en hommage à l’un des anciens noms de Jérusalem, Warif Kassim (39 ans) est devenu avec le temps l’un des enfants de Gaza, qui partage avec ces habitants leurs douleurs, leurs peines et aussi leurs alliances.
Warif a quitté la ville d’Alep après quelque mois du déclenchement de la révolution Syrienne en 2012, se déplaçant entre la Turquie et l’Égypte, il décida de s’installer à Gaza qu’il a rejoint à travers les tunnels de contrebandes sous les frontières Palestino-Égyptiennes dans la ville de Rafah au sud de la bande de Gaza.

Warif déclare à Al Jazeera.net qu’en Égypte il avait rencontré par coïncidence un jeune Palestinien qui lui avait offert un travail dans un restaurant à Gaza : « il m’avait emmené avec lui où j’étais resté 11 jours, j’avais connu les gens et leur mode de vie, puis j’étais reparti pour l’Égypte avant de décider de retourner à Gaza et d’y rester à ce jour ».

D’après Warif, qui est considéré comme le porte-parole des réfugiés Syriens de Gaza, 265 familles de Palestiniens de Syrie ainsi que 26 familles d’origines Syriennes se seraient réfugiées à Gaza après le déclenchement de la révolution.

Aujourd’hui, des 26 familles Syriennes elles ne sont que 9 à choisir de rester tandis que les autres sont allées vers les pays occidentaux grâce aux aides de la « Haute-commission pour les Réfugiés », une organisation affiliée aux Nations Unies.

Et depuis qu’il est à Gaza, Warif est perçu comme une star qui a convoité avec ses efforts des hommes d’affaires Palestiniens. Il devient non seulement un actionnaire de nombreux restaurants qui présentent des plats Syriens mais aussi une célébrité d’une émission culinaire dans la télévision Palestinienne locale et encore aujourd’hui, c’est lui le « visage commercial » des sociétés alimentaires palestiniennes.

Warif ajoute que la vie à Gaza ressemble à celle en Syrie, « malgré l’amitié, la famille et le succès, la nostalgie d’Alep me honte toujours et je rêve du jour où je pourrais retourner en Syrie ». Il affirme aussi « je ne crois pas qu’il y’a un réfugié Syrien qui ne rêve pas de retourné en Syrie. Mais sous l’ombre du régime d’al-Assad, le retour est impossible ».

Des larmes le jour du mariage
Warif raconte que sa vie a complètement changée à Gaza après qu’il a connu sa femme et avec la naissance de sa fille. Et bien qu’il ait aussi traversé une période difficile pendant les attaques Israéliennes sur Gaza en 2014, il avoue que le jour de son mariage été pour lui l’expérience la plus douloureuse car les sentiments de la joie s’étaient vivement mélangés avec la tristesse et les larmes comme il était seul et loin de sa famille.

Le passeport Syrien de Warif a expiré depuis quelque temps et comme il était impossible de le renouveler vue qu’à Gaza il n’y avait pas de consulat Syrien, les autorités Palestiniennes ont mis à la disposition de Warif comme à ses semblables de réfugiés Syriens à Gaza un passeport et une carte d’identité palestiniens pour leur faciliter les changes et le déplacement à l’intérieur du pays. Ils ont aussi bénéficié d’une prise en charge sociale et d’aides mensuelles.

Après s’être assuré d’une vie digne et respectable, Warif a aujourd’hui pour objectif de réunir sa petite famille avec la grande qui a été dispersée à cause de la guerre et rallumer ainsi les sentiments de rassemblements et d’appartenance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Netanyahu préparerait une visite officielle en Égypte, selon la presse israélienne

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu préparerait une visite officielle en Égypte dans les prochaines semaines, afin de rencontrer le Président égyptien, Abdel Fattah...

Le quatrième round du dialogue libyen démarre lundi au Maroc

Le quatrième round des négociations entre la Chambre des Représentants libyenne et le Haut Conseil d'Etat libyen, débutera lundi, dans la ville de Tanger (nord du Maroc),...

Palestine: La solution à deux États devient de plus en plus difficile à atteindre,...

« Il est douloureux que la Cause de la Palestine reste toujours sans résolution jusqu'à présent », a déclaré, dimanche, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio...

Israël refoule deux personnalités émiraties respectées dans leur pays

Les autorités israéliennes ont refoulé, samedi, deux personnalités émiraties d’entrer au pays, sous prétexte de ne pas avoir conclu les procédures nécessaires exigées en...

Maariv : les visites mutuelles et contacts entre Israël et l’Arabie saoudite se trament...

Le journal hébreu "Maariv" a révélé, lundi denier, que les relations entre Israël et l'Arabie saoudite existent depuis une longue date à savoir de...