dimanche, octobre 2, 2022

Les soudanais refusent les décisions annoncées par l’armée

Courrier arabe

Des centaines de soudanais se sont manifestés, aujourd’hui, dans les rues de Khartoum pour exprimer le refus du communiqué de l’armée qui annonçait la mise en place d’un conseil militaire de transition en substitution à Omar El-Béchir.

Les manifestants, en sit-in pour le sixième jour consécutif, devant le quartier général de l’armée soudanaise (SAF) étaient en colère contre les décisions, communiquées par la SAF qui avait annoncé la suspension de la constitution et le début d’une phase de transition qui durera deux ans.

Un communiqué amer

La télévision officielle soudanaise avait diffusé le communiqué de la SAF, présenté par le ministre de la défense -Awad Ben-Ouf- annonçant « l’extraction du système et la réservation de sa tête après son arrestation dans un lieu sûr », en référence à Omar El-Béchir.

Ben Ouf avait annoncé l’application immédiate du cessez-le-feu dans toutes les régions du pays, la suspension de la constitution, l’application de l’état d’urgence dans toutes les parties de l’état pendant 3 mois et la formation d’un conseil militaire qui dirigera le pays durant la phase de transition, estimée à deux ans à la fin desquelles des élections présidentielles seront organisées.

Coup de traîtres militaires

L’association des professionnels soudanais (APS), qui avait jusque-là joué un rôle très important dans l’organisation du mouvement de contestation, a déclaré son rejet au communiqué de la SAF et a exhorté la population à continuer les manifestations « jusqu’à l’atteinte du changement souhaité ».

L’association a déclaré, dans un communiqué officiel, qu’il s’agissait « d’un coup d’état militaire qui régénère le système que le peuple soudanais avait combattu ».

L’APS a appelé les soudanais à maintenir le sit-in à Khartoum et dans toutes les régions du pays et à rester dans la rue jusqu’à ce que le pouvoir soit livré à un gouvernement transitionnel civil qui représentera le peuple et la révolution.

L’armée qui était venue au secours du peuple est aujourd’hui « son ennemi le plus redouté » selon des observateurs.

Certes Omar El-Béchir a quitté le pouvoir, mais ce n’est pas le but final de la mobilisation des centaines de soudanais qui proclament le départ de tous ceux qui représentent l’ancien régime.

Dernières infos

Russie: L’explosion des lignes Nord Stream, un terrorisme sans précédent soutenu par un Etat

La Présidence russe a considéré l'explosion du gazoduc Nord...

Des scientifiques israéliens et marocains signent un accord de coopération dans le domaine de l’énergie

Des scientifiques israéliens et marocains spécialistes de l'énergie ont...

La BBC supprime des centaines de postes dans son service international

La British Broadcasting Corporation (BBC) a annoncé, jeudi, qu’elle...

Face à l’inflation, les Français plus inquiets que jamais

Selon les dernières données publiées vendredi matin par l’INSEE...

À ne pas rater

Les Émirats arabes unis approvisionneront l’Allemagne en diesel et en GNL

Les Émirats arabes unis (EAU) ont convenu dimanche d'approvisionner...

Benny Gantz et le ministre émirati des Affaires étrangères discutent de politique et de sécurité

Le ministre de la Défense d’Israël, Benny Gantz, a...

Allemagne: Scholz entamera samedi une tournée dans 3 pays du Golfe

Le gouvernement allemand a annoncé lundi que le chancelier...

Le ministre émirati des Affaires étrangères rencontre le président israélien

Le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis...

L’Algérie remet au Maroc une invitation officielle pour participer au Sommet arabe

Le ministre algérien de la Justice, Abderrachid Tebbi est arrivé à Rabat, ce mardi, pour remettre au ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita...

Tunisie : Un journaliste violemment agressé dans un centre de police

En Tunisie, un journaliste a été violemment agressé vendredi 16 septembre à l’intérieur d’un centre de police à Tunis, poussant le syndicat des journalistes...

Tunisie : Des blessés suite aux affrontements entre les forces de l’ordre et le syndicat des policiers

En Tunisie, de violents affrontements ont éclaté jeudi soir entre les forces de l’ordre et le syndicat national des forces de sécurité intérieure (SNFSI),...

L’accueil par la Tunisie du chef du Polisario, un acte « dangereux et injustifié » selon Rabat

Le gouvernement marocain a fustigé une nouvelle fois l'accueil réservé au chef du Front Polisario, Ibrahim Ghali, par les autorités tunisiennes, à l’occasion de...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here