mardi, juin 15, 2021

Les Tunisiens demandent à l’Italie de récupérer ses « déchets »

Des dizaines de Tunisiens ont participé, jeudi, à une manifestation devant l’ambassade d’Italie dans la capitale, Tunis, pour exiger le retour des conteneurs de « déchets toxiques » italiens vers le pays d’origine.

En juillet dernier, les autorités douanières de la ville côtière de Sousse, ont saisi des conteneurs de déchets toxiques en provenance d’Italie, qui ne correspondent pas aux normes d’importation de déchets dans le monde, ce qui a déclenché des réactions de colère dans le pays.

En réponse à l’appel des associations civiles et des militants des droits de l’homme, les manifestants ont scandé des slogans tels que « Soulevez vos déchets de notre pays » et « Nous ne nous rendrons qu’après le retour des conteneurs en Italie », tout en plaçant des poubelles débordées de roses devant l’ambassade.

Le député Hussein Jnaih, du parti « Tahya Tounes » (10 sièges sur 217), a déclaré à l’Agence Anadolu « ma participation à la veillée intervient de ma conviction personnelle que les demandes des représentants de la société civile représentent une position explicite contre la survie continue de ces déchets italiens dans le port de Sousse. « 

« Notre demande fondamentale est que les conteneurs de déchets soient renvoyés en Italie au plus bref délai, et nous n’accepterons pas qu’ils soient transportés à aucun autre endroit sur le territoire tunisien », a ajouté Jnaih.

Par ailleurs, l’activiste de la société civile Mahdi El-Hajj (architecte) a souligné, dans une interview accordée à l’Agence Anadolu, que « la société civile tunisienne et la rue n’ont pas et n’accepteront pas la survie des conteneurs de déchets toxiques sur la terre tunisienne ».

« Le silence continue d’affecter la souveraineté de la Tunisie, et l’erreur des conteneurs arrivant en Tunisie ne signifie pas que l’Italie ne s’excusera pas, et qui, à mon avis, agira pour mettre fin à cette crise en cours », a-t-il ajouté.

Des dizaines d’activistes de la société civile avaient organisé, dimanche dernier, un rassemblement de protestation au port commercial de Sousse, à l’est de la Tunisie, exigeant le renvoi des « déchets italiens » au pays d’origine.

Dans le cadre de cette affaire, plusieurs responsables tunisiens ont été arrêtés. Parmi lesquels figurent, l’ancien ministre de l’Environnement au gouvernement Mechichi, Mustapha Laroui, un chef de cabinet, un ancien directeur général et deux directeurs de l’Agence nationale de gestion des déchets (ANGED), deux autres directeurs à l’Agence nationale pour la protection de l’environnement (ANPE), un cadre de la douane, le propriétaire d’un laboratoire privé, un transitaire et un agent de la poste.

Lors de sa visite à Rome, le 26 mars dernier, le ministre tunisien des Affaires étrangères, Othman Jerandi, s’est entretenu avec son homologue, Luigi Di Maio, du dossier du retour des déchets italiens à leur source.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos