dimanche, juin 13, 2021

Liban: l’enquête technique sur les explosions à Beyrouth touche à sa fin

L’enquêteur judiciaire dans l’affaire de l’explosion du port de Beyrouth, le juge Tariq Al-Bitar, a déclaré jeudi que la phase d’enquête technique arrive à sa fin, notant que la raison de l’explosion pourra être déterminée dans 2 mois.

Al-Bitar a ajouté, lors son réunion avec un certain nombre de journalistes dans son bureau à la capitale, Beyrouth, que dans quelques semaines, l’étape des convocations des personnes concernées commencera ».

Le 4 août 2020, une énorme explosion s’est produit dans le port de Beyrouth, tuant plus de 200 personnes et faisant environ 6 000 blessés, et causant d’énormes dégâts matériels dans les bâtiments résidentiels et établissements commerciaux.

Le juge a souligné que « dans un délai de deux mois, les causes de l’explosion seront définitivement connues », expliquant que « l’enquête se concentre actuellement sur trois hypothèses ».

Et d’ajouter : « La première hypothèse est qu’une erreur s’est produite dans les opérations de soudage de la porte n°12, ce qui a conduit au déclenchement de l’incendie, puis de l’explosion. »

Il a poursuivi: « La deuxième est celle d’un acte de sécurité ou de terrorisme à l’intérieur du port, et la troisième est le ciblage aérien par un missile. »

Selon les estimations officielles, l’explosion s’est produite dans l’entrepôt n°12 du port, qui contenait environ 2 750 tonnes du très explosif « nitrate d’ammonium », qui avait été confisqué à un navire et stocké depuis 2014.

Al-Bitar a également annoncé que « les noms de sept nouveaux témoins (..) qui sont des employés des hangars à blé (réservoirs) du port, qui étaient présents sur le site au moment de l’explosion et ont miraculeusement échappé de la mort, ont été ajouté à l’enquête », sans donner plus de détails.

Les familles des victimes de l’explosion organisent de temps à autre des manifestations pour exiger l’achèvement des enquêtes, révéler la vérité sur l’explosion et demander des comptes aux personnes impliquées dedans.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos