dimanche, septembre 26, 2021

Libye : Le Croissant-Rouge de Misrata examinera 106 cadavres pour déterminer leur identité

Le ministère libyen de la Santé a déclaré, vendredi, avoir retrouvé 106 dépouilles de civils à l’hôpital de Tarhouna, après que la ville ait été libérée de la milice du général putschiste Khalifa Haftar.

Amin al-Hechmi, conseiller médias auprès du ministère, a déclaré à l’Agence Anadolu : « 106 corps de civils non-identifiés ont été retrouvés ».

« Des corps d’enfants et de femmes se trouvent parmi les dépouilles dont les vêtements indiquent qu’il s’agit de civils », a ajouté Al-Hechmi.

Et de souligner que « le Croissant-Rouge de Misrata et les médecins légistes examineront les corps pour déterminer leur identité et les remettre à leurs familles ».

Al-Hechmi a indiqué que le ministère de la Santé « publiera une déclaration détaillée dans les prochaines heures à ce sujet ».

L’armée libyenne a annoncé, vendredi, la libération de la ville de Tarhouna, ainsi que celle de la ville d’Al-Arban dans la périphérie de la ville stratégique de Gharyan (sud de la capitale), au lendemain de l’annonce de l’achèvement de la libération de Tripoli de la milice de Haftar.

La milice Haftar, avec le soutien de pays arabes et européens, avait occupé des zones de Tripoli, dans le cadre d’une vaine attaque, qui a commencé le 4 avril 2019, pour prendre le contrôle de la capitale, faisant plusieurs morts et blessés parmi la population civile, et causant d’importants dégâts matériels.

Depuis le lancement de l’opération « Tempête de paix », le 25 mars, l’armée libyenne a pu libérer toutes les villes de la côte ouest, la base aérienne d’Al-Wattia et deux villes du Djebel Al-Gharbi (montagne occidentale).

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos