samedi, juin 12, 2021

Libye: 4 frappes aériennes visent la ville d’Ubari, dans le sud de la Libye

Selon un responsable local de la ville d’Ubari, dans le sud de la Libye, la ville a été la cible de 4 frappes aériennes, menées par un drone, à l’aube de ce dimanche.

La même source, préférant garder l’anonymat, a fait savoir à l’Agence Anadolu, que les frappes ont ciblé divers points, probablement proches du centre-ville, mais les cibles n’ont pas été identifiées avec précision jusqu’à 06 h 50 GMT.

La première frappe a eu lieu à 4 heures du matin (02 h 00 GMT) et la dernière à sept heures (05 h 00 GMT), les deux autres frappes ayant eu lieu dans le laps de temps séparant le premier et le dernier bombardement.

Les bruits du drone ont été entendus dans le ciel de la ville, depuis le coucher du soleil samedi, et se sont poursuivis jusqu’à l’exécution des frappes, pour s’évanouir définitivement juste après.

Jusqu’à 07 h 20 GMT, les autorités libyennes concernant les frappes n’avaient encore émis aucune déclaration à ce propos.

La même source a laissé entendre que les frappes avaient été menées par le commandement militaire américain en Afrique (AFRICOM), car il avait auparavant mené des frappes similaires dans la ville. Elle a cependant souligné que le fait de subir 4 frappes successives était inédit.

Le 24 mars 2018, le département américain de la Défense (le Pentagone) a annoncé l’élimination de « deux terroristes » lors d’une frappe aérienne près de la ville d’Ubari, dans le sud de la Libye, menée par « AFRICOM ».

Le 25 juillet 2018, l’AFRICOM a revendiqué la responsabilité de la neutralisation de 11 éléments d’Al-Qaïda lors d’une frappe de drone, qui, selon la Commandement américain, visait une cible mobile dans la ville d’Uweinat à proximité d’Ubari.

Ubari (située à 964 km au sud de Tripoli) est la deuxième plus grande ville du sud de la Libye après Sebha, et la majorité de sa population est constituée de Touaregs. Le champ pétrolifère « Sharara », le plus grand du pays, est situé dans la ville et il est sous le contrôle de la milice putschiste de Khalifa Haftar.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos