dimanche, mai 16, 2021

Libye : L’armée pro-GNA neutralise 15 membres de la milice de Haftar à proximité de la base d’Al-Wattia

Les forces gouvernementales libyennes ont annoncé, vendredi, la neutralisation de 15 éléments armés appartenant aux milices du général renégat Khalifa Haftar, lors de frappes aériennes menées contre le périmètre de la base aérienne d’Al-Wattia, à l’ouest de la capitale, Tripoli.

C’est ce qui ressort d’un communiqué du porte-parole des forces gouvernementales, Mohamed Qanunu, publié sur la page Facebook du centre des médias de l’opération « Volcan de la Colère »

« L’armée de l’air a effectué, vendredi matin, des frappes aériennes contre le périmètre de la base aérienne d’Al-Wattia », a déclaré Qanunu.

Et d’ajouter que les frappes ont entraîné la destruction de 7 véhicules blindés et la neutralisation de 15 membres de la milice terroriste de Haftar.

La base aérienne d’Al-Wattia est la plus grande base militaire de la région, s’étendant de l’ouest de la capitale Tripoli à la frontière tunisienne. Les milices de Haftar s’en sont emparés il y a 6 ans, et en ont fait un centre de commandement des opérations occidentales, et un point de mobilisation des forces en provenance de l’est de la Libye. La base est également utilisée pour bombarder un certain nombre de zones de Tripoli.

Dans ce contexte, le Conseil présidentiel du gouvernement libyen a souligné que les opérations menées aux alentours de la base d’Al-Wattia contre le projet de coup d’État de Haftar « ne ciblent aucune ville ni composante sociale ».

Et d’expliquer dans un second communiqué que « le processus de libération de la base d’Al-Wattia vise à la neutraliser afin qu’elle ne soit plus une source de raids et d’attaques contre des civils, et un repère de milices et de mercenaires terroristes ».

Le Conseil a ajouté que les opérations militaires « ne ciblent aucune ville ou composante sociale, mais notre objectif est que toutes nos villes vivent en sécurité et en paix, à l’abri de toute menace ».

« Notre guerre ne vise que les agresseurs et leurs mercenaires, afin de mettre fin au projet de coup d’État qui tente de faire échouer l’espoir des libyens et leur aspiration à établir leur état civil et démocratique », poursuit le communiqué.

Les forces gouvernementales continuent d’assiéger la base d’Al-Wattia, après la mort d’Oussama Msek, responsable de la protection de la base d’Al-Wattia, mardi dernier, pendant l’opération de libération.

Depuis le 4 avril 2019, la milice de Haftar, soutenue par des pays régionaux et européens, a mène une attaque visant à s’emparer de la capitale, Tripoli (ouest), siège du gouvernement.

Bien qu’il ait accepté une trêve humanitaire pour faire face à la pandémie de coronavirus, Haftar a poursuivi son attaque, forçant le gouvernement libyen à lancer une opération militaire baptisée « Tempête de la paix ».

Au cours des derniers jours, les forces gouvernementales ont infligé de lourdes défaites aux milices de Haftar, dans le cadre de cette opération, notamment la perte des villes de la côte ouest de la Libye à la frontière tunisienne.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos