jeudi, janvier 28, 2021

Libye : L’aviation militaire du GNA mène 5 raids contre les milices de Haftar à Tripoli et Bani Walid

L’armée libyenne a annoncé, mardi, que l’armée de l’air avait lancé 5 raids contre des véhicules et des membres de la milice du général renégat, Khalifa Haftar, à Tripoli (ouest) et dans la ville de Bani Walid (sud de la capitale).

Le porte-parole de l’armée, Mohamed Gnounou, a déclaré dans un communiqué que l’armée avait effectué 5 frappes aériennes, dont trois contre des véhicules et des membres de la milice de Haftar à l’aéroport de Tripoli (sud de la capitale), et deux frappes dans la zone de Mardum à Bani Walid, visant un véhicule de munitions et un véhicule de transport de mercenaires.

Gnounou a ajouté que l’armée de l’air continue ses opérations de surveillance et de reconnaissance dans toutes les régions de l’ouest et du centre et détruira toute cible fixe ou mobile des rebelles.

Avec le soutien de pays arabes et européens, la milice de Haftar dispute, depuis des années, la légitimité et le pouvoir au gouvernement libyen internationalement reconnu.

Mardi également, un porte-parole du centre des médias de l’opération « Volcan de la Colère », Mustafa Al-Mujie, a déclaré que l’armée libyenne avait pu sécuriser plusieurs sites à proximité du camp stratégique de Yarmouk, après avoir contrôlé le quartier « Al-Khallatat » dans la « rue Al-Wadi » au sud de Tripoli.

Il a ajouté au correspondant de l’Agence Anadolu que les forces armées « ont fait d’importants progrès, aujourd’hui, dans l’axe de Ramla, à proximité de l’ancien aéroport international de Tripoli, et œuvrent à prendre position à ces endroits ».

« Volcan de la Colère » est une opération militaire lancée par le gouvernement libyen, internationalement reconnu, pour repousser une attaque infructueuse lancée par la milice de Haftar, depuis le 4 avril 2019, pour prendre le contrôle de Tripoli, siège du gouvernement. Ce qui a causé des morts et des blessés parmi la population civile, ainsi que d’importants dégâts matériels.

En moins de deux mois, l’armée libyenne a réussi à libérer toutes les villes de la côte ouest, jusqu’à la frontière avec la Tunisie, en plus de la base stratégique « Al-Wattia » et des villes de Badr et Tiji, ainsi que la ville d’Al-Asabi’a (sud-ouest de Tripoli).

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos