26.6 C
New York
lundi, juillet 22, 2024

Buy now

spot_img

Libye: Les combats reprennent à Tripoli et l’Union africaine renonce à la médiation

Courrier arabe

En Libye, les combats féroces entre les forces du Gouvernement d’union nationale (GNA) et les troupes du général à la retraite Khalifa Haftar ont à nouveau repris aux alentours des zones ouest de Tripoli la capitale, des évolutions qui poussèrent l’Union africaine (UA) à suspendre ses médiations en vue d’un dialogue de réconciliation.

Selon les habitants de la région, les affrontements se sont déclenchés à proximité de l’aéroport international de Tripoli, après que les forces du GNA avaient lancé une opération pour reconquérir la structure hors service depuis 2014.

Les sources signalèrent que les combats, qui avaient duré plus de 6 heures, étaient les plus violents depuis le lancement de l’opération «Borkan al-Ghadab» (volcan de la colère) par le GNA, racontant que les troupes de Haftar avaient utilisé des missiles et des canons lors des attaques sanglantes qui coûtèrent la vie à 14 combattants des milices de Haftar et à 16 soldats du GNA.

L’Union africaine se rétracte  

Suite à ses évolutions, l’Union africaine (UA) a annoncé l’annulation de son intervention qui visait à établir un dialogue de réconciliation nationale prévu à Addis-Ababa.

Une décision affirmé par le président de l’UA Mussa Mohamed Feki, lors de déclarations à la presse internationale, où il souligna la suspension des médiations «à cause des combats incessants à Tripoli, bien que l’UA avait déjà commencé à organiser les préparatifs du dialogue», avait-il-ajouté.

Dans un temps où les pays voisins ; la Tunisie, l’Algérie et l’Égypte qui avaient échoué à plusieurs reprises à trouver une solution au conflit, ont décidé cette fois de tenter une médiation avec les parties libyennes sous l’égide du secrétaire général des Nations Unies.

Visant à résoudre un conflit qui dure depuis déjà trop longtemps, les tentations arabes et internationales n’ont eu, jusque-là, aucune approbation à cause de l’ingérence de l’Arabie saoudite et des Émirats arabe unis qui refusent tout plan de paix dans la région.

Des positions prouvées par plusieurs rapports internationaux notamment celui de Mueller qui affirma que «les deux pays approvisionnaient constamment Khalifa Haftar en armes dans le but de protéger leurs intérêts stratégiques au pays».

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici