vendredi, juillet 30, 2021

Libye: les Nations unies et les Etats-Unis saluent le vote de confiance au gouvernement Dbeibeh

La Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) et l’ambassade des États-Unis à Tripoli ont salué, mercredi, le vote de confiance obtenu par le gouvernement d’unité nationale au Parlement.

Dans un post publié sur sa page Facebook, la mission de l’ONU a présenté ses félicitations au peuple libyen à l’occasion du vote de confiance au nouveau gouvernement.

« La Libye a, maintenant, une réelle opportunité pour atteindre l’unité, la stabilité, la réconciliation et recouvrer entièrement sa souveraineté », lit-on dans la publication.

La mission a salué le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Aguila Saleh, et les députés pour cette réunion historique et pour leur appui aux intérêts de leur patrie.

De son côté, l’ambassadeur américain à Tripoli, Richard Norland, s’est félicité du vote de confiance obtenu par le gouvernement d’Abdulhamid Dbeibeh et a adressé ses félicitations à la Libye.

Cité dans un tweet de l’ambassade américaine, Norland a déclaré ce qui suit: « Nous présentons nos félicitations à l’occasion de la formation du nouveau gouvernement d’unité nationale qui ouvrira la voie aux élections du mois de décembre prochain. »

Le parlement libyen a accordé, plus tôt dans la journée, sa confiance au nouveau gouvernement présidé par Abdulhamid Dbeibeh, avec 132 voix sur 133.

Dbeibeh s’est rendu, lundi, à Syrte, pour présenter au Parlement sa formation ministérielle, qui comprend 27 portefeuilles, en plus de 6 ministres d’État.

Le Forum pour le dialogue politique a élu, le 5 février, une autorité exécutive dont la tâche principale est d’organiser des élections présidentielle et parlementaires pour le 24 décembre.

Dans une allocution télévisée​​​​​​​, le chef du nouveau gouvernement libyen, Abdulhamid Dbeibeh, a qualifié le vote de confiance du parlement au nouveau gouvernement de « moment historique » et a promis que la guerre ne reprendra plus en Libye.

Les Libyens espèrent que cette étape mettra fin à des années de conflit armé, la milice du putschiste Khalifa Haftar ayant disputé au gouvernement internationalement reconnu sa légitimité et son pouvoir dans ce pays riche en pétrole.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos