mercredi, avril 14, 2021

Libye : L’implication russe au soutien de Khalifa Haftar raconté par un journal américain

Le journal américain, The Washington Post, a parlé de l’implication russe en Libye, au soutien du général à la retraite, Khalifa Haftar, en se basant des rapports secrets réalisés par les Nations unies.

Le journal a avancé des faits et des détails qui remontent à plusieurs années, les présentant comme suit ;

La présence russe en Libye

Le flux des armes et des combattants russes, vers la Libye, a commencé, fin 2018, à l’époque les membres déployés étaient principalement des snipeurs et des agents de reconnaissance

L’entreprise privée de sécurité, Wagner a installé un camp d’entrainement à Toukra, et a pris le contrôle de la base aérienne d’al-Jofrah. Wagner a ensuite commencé à importer d’importantes quantités d’équipement militaires.

Des images prises par satellite démontrent que la Russie avait construit des hangars et avait installé des équipements de communication pour faire de la base d’al-Jofrah un centre de la flotte des Mig-29 et autres.

Plus de 330 avions russes sont entrés en Libye, tout au long des 18 derniers mois.

Le soutien fait parler de lui

Pour soutenir Haftar, la Russie a imprimé des milliards de faux billets en monnaie libyenne, pour payer les milices régionales.

Les centeneurs de ces billets furent interceptés à bord d’un bateau à Malte, alors qu’il se dirigeait pour la Libye.

Aussi, le propriétaire de Wagner, a lancé une campagne médiatique pour soutenir l’offensive que Haftar préparée contre Tripoli.

Les combattants russes en Libye

Janvier 2020, les avions chargés de combattants syriens commencent à entrer en Libye. Les avions appartiennent à la compagnie aérienne syrienne Cham Wings pour camoufler l’opération.

À Syrte, les mercenaires venus du sud du Sahara patrouillent régulièrement, déclenchant la colère des habitants. Les Russes évitent de se monter dans les lieux publics et préfèrent rester à l’intérieur des frontières sécurisées de l’aéroport de la ville.

Des responsables américains estiment que «pas moins de 2 mille mercenaires de Wagner se trouvent en Libye».

Des communications interceptées entre les agents de Wagner en Libye et leurs homologues à Saint-Pétersbourg, parlaient des tensions entre les Russes et les Libyens. Des activistes russes ont dénoncé la consommation excessive des munitions et de l’alcool, signalée au sein des milices de Haftar.

Les forces de Wagner ont subi des dizaines de victimes, lors de l’offensive menée contre Tripoli. Les familles des mercenaires russes morts aux combats ont reçu jusqu’à 67 mille dollars d’indemnisation et on leur demanda de ne rien dire aux journalistes, avaient affirmé des médias russes.

En juin 2020, les milices de Haftar ont battu en retraite, retournant vers les lignes de front à Syrte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos