mercredi, juin 16, 2021

L’Iran accuse l’Arabie saoudite et Israël d’être à l’origine des fuites concernant son ministre des Affaires étrangères

Le vice-président iranien Eshaq Jahangiri a déclaré, samedi, que l’Arabie saoudite et Israël étaient vraisemblablement à l’origine de la récente fuite d’un enregistrement audio du ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

Cité par les médias locaux, Eshaq Jahangiri a déclaré que l’enregistrement avait été diffusé à un « moment délicat », alors même que des pourparlers sont en cours à Vienne pour relancer l’accord nucléaire de 2015 entre Téhéran et les puissances mondiales.

« Je pense qu’il y a une conspiration israélo-saoudienne derrière cette fuite », a déclaré Jahangiri.

Et d’ajouter que le président Hassan Rouhani a donné des instructions à ses services de renseignement pour enquêter sur la question, afin de savoir comment un tel enregistrement est parvenu aux médias.

Le New York Times avait publié, lundi, des extraits d’un enregistrement audio fuité de Zarif, ce qui a eu pour effet de susciter la controverse en Iran, de nombreux députés et d’anciens responsables appelant à la démission du chef de la diplomatie iranienne.

Dans cet enregistrement, Zarif affirme que le général iranien Qassem Soleimani, assassiné en janvier 2020 par les États-Unis, œuvrait de concert avec la Russie pour faire obstacle à l’accord sur le nucléaire iranien.

Zarif a également déclaré dans l’enregistrement que l’Iran est dirigé par la « sphère militaire ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos