mercredi, novembre 25, 2020

L’Italie ordonne la remise en liberté de pêcheurs tunisiens soupçonnés d’aide à l’immigration clandestine

La justice italienne a ordonné samedi la remise en liberté de six pêcheurs tunisiens soupçonnés d’aide à l’immigration clandestine pour avoir remorqué des migrants en détresse pendant des heures en direction de l’île italienne de Lampedusa, affirme leur avocat.

Chamseddine Bourassine, président de l’association des pêcheurs de Zarzis, grosse ville du sud de la Tunisie, salué dans son pays pour avoir secouru de nombreux migrants, avait été arrêté le 29 août avec cinq membres de son équipage.
Détenus à Agrigente, dans le sud de la Sicile, les six pêcheurs devaient être libérés en début d’après-midi et repartir pour la Tunisie, a précisé Me Salvatore Cusumano.
L’enquête judiciaire se poursuit, mais à l’issue d’une audience vendredi à Palerme, un tribunal de « réexamen » a annulé samedi l’ordonnance d’arrestation et de placement en détention des six hommes. Les motivations de la décision n’étaient pas encore connues.
« Nous sommes très contents, comme tous les gens qui respectent les droits de l’Homme et la vie humaine », a déclaré Anis Soui, un pêcheur de Zarzis et amis de Chamseddine Bourassine.
« Nos pêcheurs ne sont pas des passeurs comme l’ont affirmé les autorités italiennes, on a toujours sauvé des gens même avant la révolution (de 2011), quand on trouve quelqu’un on ne le laisse pas mourir en mer », a-t-il ajouté.
Selon les autorités italiennes, le bateau des pêcheurs avait été repéré le 29 août en fin de matinée par un avion de reconnaissance opérant pour l’agence européenne Frontex, « à plus de 80 milles nautiques au sud de Lampedusa ».
Il tractait alors une barque avec 14 migrants à bord, qu’il a laissée à la nuit tombée à moins de 24 milles de Lampedusa, avant l’arrivée des secours. Il a été intercepté alors qu’il repartait vers la Tunisie.

Selon Me Cusumano, les pêcheurs étaient en train de pêcher quand ils ont repéré la barque et l’on conduite près des côtes les plus proches, leur équipement vétuste ne leur permettant pas de contacter directement les garde-côtes italiens.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Netanyahu visite les Emirats arabes unis et le Bahreïn en début de semaine prochaine

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu effectuera la semaine prochaine une « visite historique » aux Émirats arabes unis et au Bahreïn, a rapporté...

Un reportage d’al-Jazeera pousse la justice française à intervenir sur des pratiques racistes de...

L’investigation Hate Generation (génération de la haine), diffusée par la chaîne informationnelle al-Jazeera, qui avait levé le voile sur les activités racistes de l’extrême...

Égypte : Des activistes interpellés pour avoir reçu des diplomates occidentaux

Des appels internationaux ont dénoncé «la campagne féroce d’interpellations» menée en Égypte, après que l’Organisation de l’initiative égyptienne pour les droits personnels ait annoncé...

Arabie saoudite: Les Palestiniens regrettent et demandent des explications sur la visite de Netanyahou

Le Premier ministre palestinien Mohamed Ishtiyah a exprimé son regret, suite aux informations qui signalèrent qu’un pays arabe menait des négociations pour ouvrir des...

La Coalition arabe annonce « la destruction de 5 mines sous-marines plantées par les Houthis »...

La Coalition arabe a annoncé ce mardi la destruction de 5 mines sous-marines posées par les Houthis au large des côtes du Yémen en mer Rouge. La Coalition a déclaré...