lundi, août 2, 2021

L’Union européenne inflige des sanctions contre des responsables et des entités dans 7 pays

L’Union européenne a imposé, lundi, des sanctions à des responsables et entités de 7 pays, dont 11 au Myanmar et 11 autres répartis dans 6 pays différents.
C’est ce qui est ressorti d’une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays de l’Union européenne, dans la capitale belge, Bruxelles.
Dans un communiqué, l’Union européenne a annoncé l’imposition de sanctions contre 11 responsables et 4 institutions en Chine, en Libye, en Russie, en Corée du Nord, au Soudan du Sud et en Érythrée, pour « de graves violations des droits de l’homme ».

Le communiqué a fait savoir que les nouvelles sanctions concernent en premier lieu des responsables chinois en raison « d’arrestations arbitraires à grande échelle de la minorité ouïghour au Xinjiang ».
Sur la liste des sanctions figurent aussi des personnes responsables de la répression en République populaire démocratique de Corée, des exécutions extrajudiciaires et les disparitions forcées en Libye, de la torture des opposants politiques, en Russie, ainsi que la torture, les exécutions et les assassinats extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires au Soudan du Sud et en Érythrée.
Dans ce contexte, l’Union européenne a imposé des sanctions à 11 responsables au Myanmar, impliqués dans le coup d’État militaire, qui a eu lieu dans le pays début février, suivi des répressions et des meurtres perpétrés lors des manifestations anti-coup d’État.
Dans le cadre du régime mondial de sanctions de l’UE pour motif de violation des droits de l’homme, les personnes et entités inscrites sur la liste font l’objet d’un gel des avoirs dans les Etats de l’UE.
Par ailleurs, il est interdit aux personnes et entités de l’Union européenne de traiter financièrement avec les personnes inscrites sur la liste des sanctions, directement ou indirectement.

Les personnes concernées sont également interdites de pénétrer sur le territoire de l’UE et il est interdit aux personnes et aux entités de l’UE de consacrer des fonds à la disposition de celles et ceux qui sont inscrits sur la liste, que ce soit directement ou indirectement.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos