lundi, octobre 25, 2021

L’Union européenne prépare un accord de ciel ouvert avec Qatar Airways

Courrier arabe

Un journal français a indiqué que «l’Union européenne s’apprêtait à signer un accord de ciel ouvert avec le Qatar», signalant que «le ciel européen sera ouvert à la compagnie qatarie Qatar Airways à compter de ce printemps».

Le journal, La Tribune, a précisé que «le dossier était en attente de ratification depuis 2019, à cause d’un différend entre les Britanniques et les Espagnols sur la désignation de Gibraltar. Mais la sortie effective du Royaume-Uni de l’UE a permis la résolution du problème et Bruxelles a relancé ce dossier le printemps dernier».

Il ajouta : «Le texte est pour l’instant en train de naviguer dans les méandres de la procédure d’adoption européenne. Parti de la Commission européenne, il doit être validé fin septembre par les représentants permanents des Etats membres puis par le Conseil de l’Union européenne. Dès lors, il pourra être signé par la Commission au nom de l’Union européenne à l’automne», précisant que «le Qatar devrait en faire de même dans la foulée».

Il nota aussi : «Le texte sera alors immédiatement appliqué à titre provisoire, sans attendre sa ratification par les parlements nationaux et du parlement européen».

À quoi sert cet accord ?

Pour apporter plus de précisions sur l’accord, le journal a expliqué : «L’accord consiste à libérer les services aériens permettant notamment aux compagnies aériennes membres de cet espace de pouvoir desservir n’importe quelle ville sans aucune restriction en termes de capacités ou de fréquence de vols, dès cet automne».

«Qatar Airways va donc obtenir des droits de troisième et de quatrième libertés sans limitation au niveau des routes, de la capacité, et des fréquences, entre n’importe quel point du Qatar et de l’Union européenne», avait-il noté.

Il souligna aussi : «La compagnie nationale qatarie va donc pouvoir faire fonctionner son hub à plein régime vers l’Europe une fois que le trafic long-courrier repartira de l’avant», insistant sur le fait que «les Qataris ne devront pas se gêner pour ajouter des fréquences à leur guise depuis Doha».

Le journal français avait aussi indiqué «qu’en bonus, la compagnie qatarie pourra également faire des vols cargo entre l’Europe et les Etats-Unis», en signalant que cet accord était «une première pour un transporteur du Golfe».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos