jeudi, mai 13, 2021

Manifestations en Irak: 59 blessés lors d’affrontements avec la Police à Wasit

Cinquante-neuf Irakiens ont été blessés, dimanche, lors d’affrontements entre des manifestants et les forces de sécurité dans la province de Wasit (sud), selon des sources médicale et sécuritaire.

Une source médicale de la direction de la santé de Wasit a déclaré à Anadolu que les hôpitaux de la ville de Kut (chef-mieu de la province) avaient reçu 59 blessés, dont 48 agents de sécurité, et le reste des manifestants.

La source a indiqué que la plupart des blessures étaient mineures.

À son tour, une source de sécurité de la police provinciale a déclaré à Anadolu que les heurts ont eu lieu devant l’université Wasit, dans la ville de Kut, entre des manifestants et la police anti-émeute.

La source a ajouté que « la police anti-émeute a tenté de disperser les manifestants devant la porte de l’université de Wasit pour reprendre ses travaux, car ils visaient à empêcher les étudiants et le personnel d’entrer pour imposer une grève à l’université.

Elle a souligné que certains manifestants en colère ont mis le feu à la porte de l’université, notant que la police anti-émeute tire des gaz lacrymogènes.

Cinquante-neuf Irakiens ont été blessés, dimanche, lors d’affrontements entre des manifestants et les forces de sécurité dans la province de Wasit (sud), selon des sources médicale et sécuritaire.

Une source médicale de la direction de la santé de Wasit a déclaré à Anadolu que les hôpitaux de la ville de Kut (chef-mieu de la province) avaient reçu 59 blessés, dont 48 agents de sécurité, et le reste des manifestants.

La source a indiqué que la plupart des blessures étaient mineures.

À son tour, une source de sécurité de la police provinciale a déclaré à Anadolu que les heurts ont eu lieu devant l’université Wasit, dans la ville de Kut, entre des manifestants et la police anti-émeute.

La source a ajouté que « la police anti-émeute a tenté de disperser les manifestants devant la porte de l’université de Wasit pour reprendre ses travaux, car ils visaient à empêcher les étudiants et le personnel d’entrer pour imposer une grève à l’université.

Elle a souligné que certains manifestants en colère ont mis le feu à la porte de l’université, notant que la police anti-émeute tire des gaz lacrymogènes.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos