7.9 C
New York
lundi, avril 22, 2024

Buy now

spot_img

Maroc: Un organisme officiel s’alarme de la persistance des inégalités qui « pèsent sur la cohésion sociale »

Un organisme officiel marocain s’alarme de la persistance des inégalités qui « pèsent significativement sur la cohésion sociale » du royaume, dans un rapport relayé lundi par la presse marocaine.
La pauvreté, le chômage des jeunes et les inégalités sociales et territoriales sont « de moins en moins acceptées » par les Marocains, selon le Conseil économique, social et environnemental du Maroc (CESE), dans cette étude consultée par l’AFP.
Cet organisme consultatif public préconise dès lors de « relancer l’ascenseur social », dans ce pays de près de 35 millions d’habitants.
Le CESE déplore notamment la discrimination et l’exclusion touchant certaines catégories de la population, les disparités en termes d’accès aux soins, à l’éducation et à l’emploi, ainsi que les écarts de revenus.
Les Marocains protestent de plus en plus contre ces inégalités, comme le montrent les « mouvements sociaux observés » ces dernières années, fait remarquer l’organisme.
Après les mobilisations contre les retards de développement dans la région du Rif (nord), contre les pénuries d’eau dans le sud à Zagora (sud) ou le manque d’emplois à Jerada (nord-est), les réseaux sociaux ont pris le relais en avril avec une vaste campagne de boycott économique contre la « cherté de la vie ».
Les Marocains sont « plus conscients de leurs droits et expriment davantage leur insatisfaction, leurs besoins et leurs attentes », analyse encore le CESE.
Ce « changement d’attitude » s’explique aussi par « l’essor » du digital: alors que la « participation politique demeure modeste et la confiance dans les institutions d’encadrement et d’intermédiation s’est affaiblie », internet est utilisé comme « espace de libre expression et de débat, autour de sujets qui intéressent la société, notamment la question des inégalités », soutient le rapport.
La publication de cette étude intervient alors que les réseaux sociaux marocains sont inondés, depuis début septembre, de vidéos montrant des jeunes du pays en route clandestinement vers l’Espagne à bord de bateaux pneumatiques, prêts à prendre tous les risques pour quitter leur pays.
« Le désespoir est plus dangereux que l’échec », titrait lundi le quotidien indépendant Akhbar al-Youm, en référence à la hausse des traversées clandestines par la mer.
Outre la recommandation de « relancer l’ascenseur social à travers une éducation moderne, de qualité et accessible à tous », le CESE préconise de « renforcer la gouvernance pour rétablir la confiance du citoyen dans la capacité des institutions et des politiques publiques à résorber les inégalités ».

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Tunisie: Saïed se réunit avec le Premier ministre libyen

Le Président de la République de Tunisie, Kais Saïed a reçu, mercredi, le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdulhamid Dbeibeh, en présence de...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici