mercredi, août 4, 2021

Maroc : Une manifestation de solidarité avec le journaliste Soulaimane Raissouni

Les professionnels des médias et des militants marocains ont organisé, mardi, une manifestation de solidarité avec le journaliste Soulaimane Raissouni, parallèlement au début de l’audience de son procès et au 76e jour de sa grève de la faim.

Selon le correspondant de l’Agence Anadolu, les manifestants ont réclamé devant la Cour d’appel de la ville de Casablanca la libération de Raissouni pour « éviter des risques menaçant son état de santé ».

Le 8 avril dernier, le journaliste marocain a entamé une grève de la faim, pour protester contre son maintien en détention « provisoire » depuis plus d’un an.

L’événement a été marqué par la participation du secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), Christophe Deloire.

Deloire a appelé le roi du Maroc, Mohammed VI, à intervenir dans cette affaire afin de trouver une solution à ce problème.

Dans un communiqué de presse publié en marge de la manifestation, Deloire a affirmé que l’institution royale est la seule à pouvoir arrêter ce qu’il a qualifié de « catastrophe frappant la liberté d’expression au Maroc, d’autant plus que le roi est garant de la liberté des Marocains ».

Le secrétaire général de RSF a mis en garde contre la détérioration de l’état de santé de Raissouni, d’autant plus que son cas « affecte l’image du Maroc ».

Christophe Deloire a également souligné que « le monarque marocain ne pourrait pas laisser une personne mourir en prison ».

Pour sa part, l’épouse de Raissouni, Kholoud Al-Mukhtari, a déclaré que son mari avait été transféré à l’hôpital au cours des deux derniers jours « après la détérioration de son état de santé en raison des complications causées par sa grève de la faim ».

Dans des déclarations à la presse, Al-Mukhtari a fait endosser aux institutions de l’État la responsabilité de toutes les complications qui pourraient arriver à son mari.
Par ailleurs, d’autres activistes ont également organisé une manifestation contre l’arrivée de Deloire au Maroc, appelant le responsable de RSF à « ne pas s’immiscer dans le travail de la justice ».

Les manifestants ont brandi une banderole appelant à un « procès équitable ».

Le secrétaire général de RSF s’est rendu au Maroc pour assister au procès de Raissouni, c’est ce qui est ressorti de son tweet posté récemment sur son compte officiel.

Les autorités qui nient systématiquement les nouvelles relatives à l’état de santé de Raissouni, n’ont rien communiqué jusqu’à l’heure actuelle.

Soulaimane Raissouni est l’un des journalistes marocains connu pour ses articles critiquant le pouvoir. Les autorités marocaines nient généralement tout recul aux niveaux des droits et de la liberté d’expression dans le pays.

En mai 2020, Raissouni avait été arrêté par les autorités de son pays, pour « agression sexuelle » après une plainte déposée par un jeune homme. C’est une accusation que le journaliste conteste.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos