vendredi, octobre 7, 2022

New York Times : les États-Unis doivent arrêter le soutien étranger aux milices de Haftar

Deux écrivains du New York Times ont appelé l’administration du président américain Donald Trump à mettre fin aux soutiens étrangers au maréchal à la retraite Khalifa Haftar en Libye.

L’écrivain Frederick Wehry, auteur de « The Burning Shores » (la bataille pour la nouvelle Libye) et Jeffrey Feltman, l’ancien sous-secrétaire général américain des Affaires politiques, avaient affirmé, dans un article du journal, que l’escalade du conflit en Libye renforçait l’organisation de l’Etat islamique là-bas et menaçait de détruire les efforts pour parvenir à un règlement pacifique de la situation.

Les auteurs ont souligné que l’avancée des forces de Haftar à Tripoli au moment où le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterich, était dans la ville pour préparer la Conférence nationale de la paix, signifiait que Haftar refusait tout effort pour la paix.

Ils ont souligné que Haftar, qui est soutenu par les Émirats Arabes Unis, l’Égypte, l’Arabie saoudite, la France et la Russie, vise à empêcher la conférence « par sa fausse tentative de prise du pouvoir » lors de laquelle il a été surpris par une résistance qui n’attendait pas.

Wehry et Feltman ont critiqué l’administration de Donald Trump, affirmant que malgré les appels lancés par les Nations Unies pour exercer une pression diplomatique efficace afin d’empêcher l’intervention des partisans de Haftar dans les affaires libyennes, le gouvernement américain avait non seulement manifesté le désir d’aider le pays, mais avait récemment commencé à encourager Haftar et ses milices grâce aux relations entreprises avec Riyad et  Abu Dhabi.

Le maréchal Haftar, en tête de milices armées, aussi connues sous le nom de -l’armée de l’est de Libye-, est parvenu à contrôler le Sud libyen et anéantir des cellules d’Al-Qaîda. Haftar est arrivé jusqu’aux frontières de l’Algérie, du Niger et du Tchad, dans une zone instable politiquement, Haftar fait figure de pion guidé par des pays étrangers qui cherchent à contrôler la région.

Dernières infos

Un comité international documente l’arrestation de 35 journalistes en Iran

Le Comité international pour la protection des journalistes (CPJ)...

Des centaines de colons renouvellent leur incursion dans la mosquée Al-Aqsa

Des centaines de colons israéliens ont renouvelé, mercredi, leur...

L’indice PMI des Émirats arabes unis chute pour la première fois en 3 mois

L'agence de notation financière Standard & Poor's Global (S&P)...

La France va verser 150 euros par mois aux citoyens qui accueillent des réfugiés ukrainiens

L’Etat français va accorder une indemnité mensuelle de 150...

À ne pas rater

L’indice PMI des Émirats arabes unis chute pour la première fois en 3 mois

L'agence de notation financière Standard & Poor's Global (S&P)...

Les Émirats arabes unis approvisionneront l’Allemagne en diesel et en GNL

Les Émirats arabes unis (EAU) ont convenu dimanche d'approvisionner...

Benny Gantz et le ministre émirati des Affaires étrangères discutent de politique et de sécurité

Le ministre de la Défense d’Israël, Benny Gantz, a...

Allemagne: Scholz entamera samedi une tournée dans 3 pays du Golfe

Le gouvernement allemand a annoncé lundi que le chancelier...

L’Algérie remet au Maroc une invitation officielle pour participer au Sommet arabe

Le ministre algérien de la Justice, Abderrachid Tebbi est arrivé à Rabat, ce mardi, pour remettre au ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita...

Tunisie : Un journaliste violemment agressé dans un centre de police

En Tunisie, un journaliste a été violemment agressé vendredi 16 septembre à l’intérieur d’un centre de police à Tunis, poussant le syndicat des journalistes...

Tunisie : Des blessés suite aux affrontements entre les forces de l’ordre et le syndicat des policiers

En Tunisie, de violents affrontements ont éclaté jeudi soir entre les forces de l’ordre et le syndicat national des forces de sécurité intérieure (SNFSI),...

L’accueil par la Tunisie du chef du Polisario, un acte « dangereux et injustifié » selon Rabat

Le gouvernement marocain a fustigé une nouvelle fois l'accueil réservé au chef du Front Polisario, Ibrahim Ghali, par les autorités tunisiennes, à l’occasion de...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here