dimanche, novembre 29, 2020

Paris : RSF porte plainte contre une pub géante vantant le tourisme en Arabie saoudite

JUSTICE – Reporters sans frontière a décidé de porter plainte pour obtenir le retrait d’une affiche prônant le tourisme en Arabie saoudite. Une publicité géante installée sur un immeuble parisien du boulevard Haussman.

Un an après l’assassinat de Jamal Khashoggi, la publicité vantant le tourisme en Arabie Saoudite installée boulevard Haussman à Paris, a du mal à passer. Y voyant une provocation et une atteinte à la dignité humaine, l’ONG Reporters sans frontières (RSF) a décidé de porter l’affaire devant la justice pour obtenir son retrait.

Cette affiche de « 342 m2 », selon RSF, est apposée sur un immeuble en angle donnant sur le boulevard Haussmann, en plein cœur du quartier des grands magasins à Paris. Elle « fait partie d’une vaste campagne de publicité mondiale destinée à promouvoir le pays comme destination touristique », a rappelé RSF, assurant qu’elle a reçu une autorisation administrative (sous la forme d’un arrêté préfectoral) le 1er octobre dernier.

RSF a déposé une plainte en référé

« Afin d’obtenir le retrait de cette publicité », RSF a précisé avoir déposé une plainte en référé (une procédure d’urgence) devant un juge administratif, pour demander « que l’arrêté préfectoral autorisant son affichage soit annulé ». Et ce au motif qu’elle constitue « une inacceptable atteinte à la dignité humaine, et par conséquent un grave trouble à l’ordre public ».

Dans un communiqué, l’ONG s’indigne du calendrier de cette campagne, apparue début octobre, qui coïncide avec la date anniversaire du meurtre de Jamal Khashoggi, journaliste opposant au régime de Ryad, tué et démembré en Turquie. « Un an presque jour pour jour après l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué et démembré dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul par des agents de Riyad, RSF estime que cette publicité affiche le cynisme de l’Arabie saoudite, le peu de cas qu’elle fait des réactions internationales et son mépris des libertés fondamentales », indique l’association de défense de la liberté de la presse.

Affaire Khashoggi : un an après l’assassinat du journaliste, des révélations et un procès opaque

Particulièrement impliquée dans l’affaire Khashoggi, RSF n’a de cesse d’exiger que toute la lumière soit faite par les autorités saoudiennes, sur le meurtre de Khashoggi et de demander que le pays cesse ses atteintes répétées à la liberté de la presse. Dans ce cadre, l’ONG avait notamment disposé des mannequins démembrés devant le consulat d’Arabie saoudite en France, début octobre.

SourceLCI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Une chaîne émiratie coupable d’atteinte à la vie privée, pour avoir diffusé les aveux...

L’Office of communication (Ofcom), au Royaume-Uni, a jugé, lundi, que «la chaîne émiratie, «Abu Dhabi TV», était coupable de violations à la vie privée,...

L’ambassadeur du sultanat d’Oman à Paris : «La crise du Golfe prendra bientôt sa fin»...

L’ambassadeur du sultanat d'Oman à Paris, Gazi al-Rawas, a déclaré, mercredi, que son pays se battait pour conserver l’union du Conseil Coopératif du Golfe...

Allemagne : 3 organisations de la société civile intentent un procès contre le régime...

Des organisations de la société civile ont intenté un procès en Allemagne contre le régime d’al-Assad, accusé d'avoir utilisé des armes chimiques lors de...

Égypte : l’ONU condamne des « arrestations punitives » contre des défenseurs des droits de l’homme

Des experts des Nations unies en matière de droits de l'homme ont condamné, vendredi, ce qu'ils considèrent comme des "arrestations punitives" contre des défenseurs...

Députée libyenne : une session officielle du Parlement libyen prévue pour le 7 décembre...

Une députée libyenne a révélé, samedi, que les députés de la Chambre des représentants ont convenu de tenir une session officielle du Conseil le...