dimanche, mars 7, 2021

Pour la première fois de son histoire, l’Unicef nourrit des enfants démunis au Royaume-Uni

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance « Unicef » a lancé, pour la première fois dans son histoire, une campagne pour nourrir des enfants fragilisés par l’épidémie de Covid-19 au Royaume-Uni.

Le quotidien « The Guardian » a rapporté que « l’aide financière de l’Unicef, d’un montant de 25.000 livres sterling (soit 27.700 euros), a été octroyée à plusieurs associations venant en aide à des familles du quartier de Southwark, dans le sud de Londres (l’une des zones les plus touchées par la pandémie du coronavirus).

La contribution de l’organisation onusienne permettra, également, de fournir 18.000 petits déjeuners à ces familles démunies, qui leur seront distribués par l’intermédiaire des écoles.
Outre, plus de 6.750 petits déjeuners qui seront servis pendant les vacances de mi-trimestre en février prochain.

Dans le même contexte, Anna Keithley, directrice du programme de « l’Unicef » dans le pays a déclaré : « Il s’agit de la première intervention d’urgence de l’Unicef au Royaume-Uni, mise en œuvre pour faire face à l’impact sans précédent de la crise de la Covid-19 et secourir les familles qui en ont le plus besoin. »

Et d’ajouter : « En fin de compte, une solution à long terme est nécessaire pour s’attaquer aux racines de la pauvreté alimentaire, pour qu’aucun enfant n’ait faim ».

Pour elle, ce soutien contribuera à bâtir des sociétés plus fortes au moment où l’impact de l’épidémie s’accentue.

Selon l’Unicef, créée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la pandémie du coronavirus est la crise la plus urgente affectant les enfants depuis la fin de ce conflit.

Après l’annonce de l’Unicef, le « Parti travailliste » de l’opposition britannique a critiqué la politique du gouvernement conservateur de Grande-Bretagne dirigé par Boris Johnson, la qualifiant de  »honteuse ».

« La contribution des organisations internationales pour nourrir les enfants affamés dans notre pays est abominable, et le gouvernement de Boris Johnson devrait avoir honte », a déclaré Angela Rayner, vice-présidente du parti travailliste.

Et de poursuivre : « Nos enfants ne devraient pas dépendre des organisations humanitaires opérant dans les zones de guerre et les catastrophes naturelles ».

Auparavant, le gouvernement britannique a fait l’objet de vives critiques, pour avoir refusé de fournir des repas gratuits aux enfants les plus pauvres pendant les vacances scolaires, en cette crise sanitaire.

Mais la campagne de la star du football Marcus Rashford a touché une corde sensible chez les Britanniques et a réussi à mettre pression sur le gouvernement, qui s’est finalement engagé à poursuivre le programme d’aide aux enfants défavorisés.

Jusqu’à jeudi midi, le bilan des décès dus au coronavirus, au Royaume-Uni est passé à 65.520, alors que les infections ont dépassé le cap de 1.913 cas, selon la plateforme Worldometers.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos