jeudi, décembre 9, 2021

Première en Algérie: la Constitution en version amazighe éditée

Le Haut-Commissariat à l’Amazighité (HCA) a annoncé, lundi, que la version amazighe de la Constitution du pays a été éditée, pour la première fois, aux côtés du texte original en langue arabe.

Le HCA (affilié à la Présidence) a affirmé par voie de communiqué que « La version amazighe de la Constitution a été élaborée en graphie tifinaghe puis latine et enfin arabe.

Le HCA a également indiqué que la traduction du texte de l’arabe vers tamazight a été faite par le biais d’une cellule de traduction qui lui est affiliée, comportant des diplômés de master en langue et culture amazighes.

La même source a expliqué que la version amazighe de la Constitution a été réalisée dans un workshop dans le gouvernorat de Bouira (à l’est de la capitale Alger), supervisée par des traducteurs, des académiciens et des écrivains.

Cette version se caractérise, selon le HCA, par l’utilisation correcte de la terminologie amazighe et les particularités de la langue vernaculaire utilisée au niveau national.

Le tamazight est devenu une deuxième langue en Algérie aux côtés de l’arabe, selon un amendement constitutionnel apporté début 2016, sous le règne de l’ancien Président Abdelaziz Bouteflika (1999-2019).

Le tamazight est la langue principale dans les relations quotidiennes entre les habitants de la région de la Grande Kabylie en Algérie, qui comprend plusieurs provinces à l’est de la capitale.

Ces habitants sont répartis, selon les chercheurs, en groupes distincts géographiquement: les tribus de la région de Kabylie (à l’est de la capitale), les Chaouis dans la région des Aurès (sud-est), et le Mzab (seul groupe amazigh de confession ibadite) dans la région de Ghardaïa (500 km au sud de la capitale).

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos