mercredi, juin 29, 2022

Président du Haut Conseil d’État libyen: « si l’on nous impose la solution militaire, nous réagirons »

Le président du Haut Conseil d’Etat libyen, Khaled al-Mechri, a annoncé, mercredi, leur attachement au dialogue politique, ajoutant que « si l’on nous impose la solution militaire, nous réagirons ».

C’est ce qui ressort d’une interview accordée par al-Mechri à la chaîne de télévision libyenne privée « Libya Febrayer TV».

« Nous avons achevé la phase de faire face à l’agression et nous lancerons celle de la libération des zones », a-t-il lancé.

Il a ajouté que « les milices hostiles ne sont plus en mesure de mener la moindre attaque ou de progresser sur aucun axe ».

Al-Mechri a relevé que « le soutien reçu par « le général à la retraite Khalifa Haftar de la part de plusieurs pays (sans les nommer) est ce qui nous a poussés à conclure un accord avec la Turquie ».

« L’agresseur de Tripoli celui qui s’attache à la solution militaire et qui rejette le dialogue et Haftar ne comprend ni langage de dialogue, ni langage humain ni objectifs civils », a-t-il souligné.

Il a relevé que « dans le cadre du processus politique, nous discutons avec des députés mais point de dialogue avec Haftar », a-t-il encore lâché.

« La Mission (onusienne) n’a pas respecté les conditions qu’elle s’était prescrites pour se restreindre au Dialogue politique et elle veut imposer sa vision aux Libyens en matière de dialogue», a-t-il encore dit.

Selon des déclarations antérieures de l’émissaire onusien pour la Libye, Ghassan Salamé, « le processus du dialogue de Genève, auquel prendront part 40 personnalités libyennes, dont 13 représentant le Haut Conseil d’Etat, 13 autres représentant la Chambre des députés, tandis que la Mission onusienne en choisira 14 autres personnalités indépendantes ».

Plus tôt dans la journée du mercredi, les négociations politiques inter-libyennes avaient démarré à Genève sans pour autant déterminer les parties participantes.

Le 3 février courant, le premier round des réunions de la Commission militaire mixte avaient débuté à Genève et ont pris fion le 8 du même mois. Ladite commission comprend 5 membres du gouvernement et 5 autres représentant les forces de Haftar.

A une cadence quasi-quotidienne, les forces de Haftar violent le cessez-le-feu en lançant des attaques contre Tripoli (ouest), siège du gouvernement de l’entente nationale, reconnu par la Communauté internationale, dans le cadre d’une offensive militaire lancée le 4 avril 2019 dans l’objectif affiché de prendre le contrôle de la capitale.

SourceAgences

Dernières infos

Microsoft renforce sa présence au Qatar et lance un bureau écologique pour encourager l’innovation

La multinationale informatique américaine, Microsoft, a décidé d’étendre ses...

Rapport : «14 mille Syriens sont morts sous la torture, depuis 2011»

L’Observatoire syrien pour les droits de l’homme a signalé...

Au moins 10 morts dans le bombardement russe d’un centre commercial en Ukraine

Au moins 10 personnes ont été tuées et plus...

À ne pas rater

Le premier vol de la compagnie Emirates Airlines atterrit à Tel Aviv

Le premier vol de la compagnie aérienne émiratie "Emirates...

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

Investigations : «Un réseau médiatique monté contre le Qatar, voici les personnes cachées derrière lui»

Une investigation menée par Eekad (plateforme arabe d’investigations numériques)...

Libye/ONU : al-Michri et Salah conviennent d’une réunion à Genève à la fin du mois de juin

Les Nations unies ont annoncé, ce jeudi, que les présidents libyens de la Chambre des représentants, Aguila Salah, et du Haut Conseil d'État, Khaled...

Parlementaire libyen : échec de la rencontre d’al-Mechri et Salah au Caire

Une source parlementaire libyenne a révélé, samedi, l'échec de la rencontre attendue entre le président du Haut Conseil d'État libyen, Khaled al-Mechri, et le...

L’ONU condamne les « discours de haine » en Libye

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) a condamné les "discours de haine" qui sévissent dans le pays. C'est ce qui ressort d'un...

Libye : Tripoli retrouve le calme après les affrontements armés de deux brigades militaires

La capitale libyenne, Tripoli, a retrouvé aujourd’hui son calme, après avoir été secouée, hier soir, par les affrontements armés de deux brigades militaires. Des médias...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here