dimanche, décembre 5, 2021

Qatar 2022 : Doha nie les déclarations du Guardian au sujet de la mort de 6500 ouvriers

Courrier arabe

Le porte-parole du gouvernement qatari, le Sheikh Thamer bin Hamad al-Thani, a nié les déclarations publiées par le journal britannique The Guardian, expliquant que «les chiffres étaient trompeurs et concernait le bilan des 10 dernières années».

Lors d’une interview accordée, vendredi, au journal français, le Figaro, Thamer bin Hamad al-Thani a signalé que «les propos avancés par le journal britannique étaient sortis de leur contexte».

«Ces chiffres sont trompeurs car l’article du Guardian a intégré la totalité des décès, sur les dix dernières années, des résidents au Qatar originaires d’Inde, du Sri Lanka, du Pakistan et du Népal», avait-il indiqué.

Il précise : «Contrairement à ce que prétend The Guardian, ces personnes ne travaillaient pas toutes sur des chantiers de construction», expliquant que «les expatriés comprenaient aussi des étudiants, des personnes âgées et des travailleurs employés dans les bureaux, les commerces de détails, les écoles et les hôpitaux».

Il a tenu à souligner : «Le Qatar compte plus de 1,4 million d’expatriés originaires de ces pays. Seuls 20% d’entre eux sont employés comme ouvriers dans le secteur de la construction, qui représente moins de 10% de tous les décès entre 2014 et 2019».

Une fourchette normale tenant compte de la population

Le porte-parole signala également : «Si l’on prend en compte la taille de la population, les chiffres se situent dans une fourchette normale».

«Au cours de la dernière décennie, il y a eu une baisse constante du taux de mortalité au Qatar, en raison de nos programmes de santé et de l’amélioration de la sécurité au travail.

Il existe des sanctions strictes, y compris des peines d’emprisonnement, pour les chefs d’entreprises qui enfreignent les normes de sécurité», avait-il insisté à noter.

Rappelons qu’après que le journal britannique avait publié son rapport, des sportifs et des hommes politiques européens se sont inquiétés publiquement des conditions de travail des immigrés.

De sa part, la fédération norvégienne de football a reporté à un Congrès extraordinaire du 20 juin sa décision d’un éventuel boycott de la Coupe du monde prévue au Qatar en 2022, ce que le Qatar a dénoncé fortement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos