vendredi, décembre 4, 2020

Rashida Tlaib annule sa visite en Cisjordanie sous les conditions d’Israël

Rashida Tlaib, élue du Michigan au Congrès, est la première représentante américaine d’origine palestinienne et demandait à pouvoir rendre visite à sa grand-mère

Les autorités israéliennes ont autorisé l’entrée sur leur territoire à l’élue démocrate américaine Rashida Tlaib pour motif « humanitaire », a indiqué vendredi le ministre de l’Intérieur. Israël avait annoncé la veille avoir interdit sa visite et celle d’une autre élue américaine, Ilhan Omar, en raison de leur soutien au mouvement de boycott de l’Etat hébreu et à la suite d’une demande du président Donald Trump.

Mais le ministre Arié Dery a décidé vendredi d’autoriser l’entrée de Rashida Tlaib « pour une visite humanitaire à sa grand-mère ». Rashida Tlaib a aussi « promis de ne pas faire avancer la cause du boycott contre Israël durant son séjour », selon un communiqué du ministre. Rashida Tlaib est la première élue au Congrès américain d’origine palestinienne. Le territoire israélien est la porte d’entrée pour les Territoires palestiniens.

Refus de dernière minute

Mais dans un plot-twist digne de Sixième sens, Rashida Tlaib a annoncé le jour-même qu’elle renonçait à cette fameuse visite à cause des « conditions oppressives » imposées selon elle par Israël, dont elle a dénoncé les « politiques racistes » dans un tweet.

« J’ai décidé que rendre visite à ma grand-mère sous ces conditions oppressives allait à l’encontre de tout ce en quoi je croyais : combattre le racisme, l’oppression et l’injustice », a tweeté Rashida Tlaib.

Le boycott considéré comme antisémite par Israël

Le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) appelle au boycott économique, culturel ou scientifique d’Israël afin de protester contre l’occupation des Territoires palestiniens. Or en 2017 Israël avait voté une loi permettant d’interdire l’entrée sur son territoire aux partisans du BDS, qu’il dénonce comme antisémites –des accusations qu’ils réfutent.

Mais dans la nuit de jeudi à vendredi, Rashida Tlaib a écrit aux autorités israéliennes pour leur demander de pouvoir visiter sa famille, et plus particulièrement sa grand-mère, qui vit dans le village de Beit Ur al-Fauqa, près de Ramallah, en Cisjordanie occupée. « Il pourrait s’agir de ma dernière chance de pouvoir lui rendre visite », a fait valoir l’élue américaine dans sa lettre mise en ligne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Rapport : «Les Émirats arabes unis financent les mercenaires de Wagner qui combattent pour Khalifa...

Le magazine américain, Foreign Policy, a signalé qu’«au moment où Abou Dhabi cherchait à dépenser des milliards de dollars pour acheter des armes américaines,...

France : 326 morts et 12 696 contaminations à la Covid-19 en 24 heures

La France a enregistré 326 décès et 12 696 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus, Covid-19, au cours des dernières 24 heures, a annoncé jeudi...

OTAN : L’accord entre Kaboul et les Talibans est un « pas important » vers la...

Le Secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a salué l'accord conclu entre le gouvernement afghan et le Mouvement des Talibans, « pour aller de l’avant...

Yémen: 9 civils tués dans un bombardement des Houthis

Neuf civils ont été tués et sept autres ont été blessés, jeudi, par des bombardements de rebelles Houthis sur le complexe industriel et commercial...

Bloomberg : vers une réconciliation entre l’Arabie saoudite et le Qatar

L'Arabie saoudite et le Qatar tentent de parvenir à un accord pour résoudre leur différend de longue date, sous la pression de l'Administration du Président sortant Donald...