mercredi, avril 14, 2021

Reporters sans frontières demande à l’ONU d’enquêter sur « la mystérieuse mort » du journaliste saoudien Salah al-Shihi

Courrier arabe

L’organisation internationale, Reporters sans frontières (RSF) a proclamé, vendredi, l’ouverture d’une enquête indépendante sous l’égide des Nations unies, pour définir le degré de l’implication des autorités saoudiennes, dans la mort du journaliste saoudien Salah al-Shihi, décédé dernièrement suite à des complications de santé deux mois après sa libération de prison.

Lors d’un communiqué qu’elle avait publié, RSF signala que «depuis sa libération, le 19 mai 2020, l’état de santé de Salah al-Shihi n’a cessé de se dégrader et il fut placé en réanimation».

RSF avait précisé que «les médias saoudiens indiquèrent qu’al-Shihi avait contracté le coronavirus», remettant en question ses propos et appelant l’ONU «à ouvrir une enquête indépendante pour définir le degré de l’implication des autorités saoudiennes, spécialement qu’al-Shihi fut soudainement relâché de prison».

Amnesty international avait évoqué «sa tristesse» à entendre la nouvelle du décès d’al-Shihi et a appelé les autorités saoudiennes «à libérer les prisonniers politiques qui se trouvent toujours dans les prisons du royaume».

Mardi dernier, des citoyens avaient participé aux funérailles du journaliste et plusieurs activistes avaient regretté son départ.

Al-Shihi fut interpellé en décembre 2017, après avoir parlé de pratiques de corruption à l’intérieur de la Cour royale saoudienne, et il fut condamné à 5 ans de prison et interdit de quitter le pays pour 5 autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos