jeudi, décembre 3, 2020

«Riyad engage une compagnie israélienne pour pirater les téléphones de Saoudiens», affirme un journal hébreu

Courrier arabe

Le journal israélien, The Marker, a indiqué que le gouvernement saoudien avait fait appel aux services de la compagnie israélienne, Cellebrite, pour infiltrer les téléphones de Saoudiens, affirmant que la compagnie avait mené ses opérations sans chercher l’approbation du ministère israélien de la Sécurité.

Le journal signala qu’«un représentant de la compagnie israélienne Cellebrite était arrivé à Riyad, en novembre dernier, dans le but de mettre en place un plan pour infiltrer le téléphone d’un responsable au ministère saoudien de la Justice».

«Les détails de la visite furent préalablement arrangées. La compagnie avait exigé que son employé soit accueilli à l’aéroport par un représentant du gouvernement saoudien, afin qu’il puisse passer les points de fouille sans cacher son passeport, pour éviter que les équipements électroniques qu’il transportait ne soient pas examinés», avait expliqué le journal.

Il continue : «L’employé israélien demanda une chambre dans un hôtel sans caméras de surveillance. Une fois là-bas, il infiltra le téléphone de type Samsung S10, faisant des copies des documents qui s’y trouvaient, avant de retourner à l’aéroport et prendre un vol vers Londres».

Des opérations secrètes

The Marker signala également que «Cellebrite n’était pas la seule compagnie israélienne à fournir ce type de services au gouvernement saoudien», mais il précisa «qu’elle était la seule à accomplir de telles opérations sans l’approbation du ministère de la Sécurité israélienne».

Selon le même journal, «l’administration américaine et ses alliés israéliens avaient fournis des efforts pour cacher l’opération, en éloignant les questions qui se sont posées en même temps des poursuites et des arrestations lancés par les autorités saoudiennes et en camouflant les témoignages racontés de torture des opposants détenus par le prince héritier saoudien Mohamed ben Salmane».

«Mais aujourd’hui, ni l’administration de Donald Trump, ni les influents diplomates israéliens sont capables de camoufler les pratiques des autorités saoudiennes, depuis le meurtre de Khashoggi», avait-il ajouté, en précisant que «la situation avait radicalement changé pour l’Arabie saoudite, depuis l’affaire du meurtre de Jamal Khashoggi».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Al-Jazeera : «Une résolution à la crise du Golfe est attendue les heures à venir»

La chaîne informationnelle, Al-Jazeera, a indiqué, hier mercredi, que «les heures à venir pourraient apporter une résolution à la crise du Golfe», signalant que...

10 bases militaires et 20 mille combattants entre forces étrangères et mercenaires en Libye...

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye a mis en garde mercredi contre les répercussions négatives découlant de la présence de 10 bases militaires et...

L’émir du Qatar et Kushner discutent des développements au Moyen-Orient

L'émir du Qatar, cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, a discuté, mercredi, avec Jared Kushner, gendre et Conseiller du président américain Donald Trump, des derniers...

Libye : Accord sur un mécanisme de vote pour élire le chef du gouvernement...

Les participants au Forum de dialogue politique libyen ont convenu, mercredi, d’adopter un mécanisme de vote pour convenir des critères de candidature pour le...

Tunisie : le Premier ministre appelle à la réouverture des sites de production bloqués

Le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechici a appelé à la réouverture des sites de production bloqués. Mechichi a présidé, mercredi, une réunion de travail au Palais du...