samedi, janvier 23, 2021

Riyad verse 500 millions de dollars pour couvrir les frais des troupes américaines sur ses terres

Courrier arabe

Un responsable américain a affirmé que l’Arabie saoudite avait payé 500 millions de dollars, pour commencer à couvrir les frais des troupes américaines déployées sur ses terres.

Lors d’un entretien télévisé, avec la chaîne américaine «Fox News», le responsable signala: «L’Arabie saoudite avait effectivement déposé un milliard de dollars, en décembre dernier».

L’intervention se présente quelques jours, après celle du président américain, «Donald Trump», y déclarant que le Pentagone américain a gardé ses réserves, refusant de préciser si les Saoudiens avaient payé ou pas.

Négociations avant la facture finale

D’autre part, des sources ont rapporté que les négociations se tenaient toujours, entre les États-Unis et l’Arabie saoudite, concernant les frais qui seront couverts, expliquant qu’il était prévu que les deux pays parviennent rapidement à établir la facture «de ce que les Américains estiment être le prix de la sécurité des Saoudiens», avaient-elles précisé.

Les troupes américaines en Arabie saoudite

Après l’attaque des structures pétrolières saoudiennes d’«Aramco», en septembre dernier, les États-Unis avaient déployé des milliers de soldats supplémentaires et des systèmes de défense aérienne, en Arabie saoudite, en réponse à «la menace iranienne croissante», comme l’avait prétendu des responsables au Pentagone.

L’argent versé par Riyad couvrira le total des frais du déploiement des troupes, des chasseurs, ainsi que des systèmes de défense, chargés de protéger les structures pétrolières saoudiennes des attaques iraniennes.

Notons que «Donald Trump» avait pris l’habitude de vanter ses exploits, ayant pu obliger les Saoudiens à payer en échange de leur protection.

Et bien que l’Arabie saoudite n’ait pas commenté les propos des Américains, Trump, qui leur avait envoyé des troupes armées et vendu des armes, menace constamment de rapatrier ses forces et des bloquer les ventes d’armes, «si Riyad s’abstenait de payer».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos