mercredi, décembre 1, 2021

RSF : «387 journalistes détenus dans le monde, l’Arabie saoudite et l’Égypte en tête de liste»

Courrier arabe

Le bilan annuel de 2020 présenté, lundi, par Reporters sans frontières (RSF) a signalé que «le nombre des journalistes détenus dans le monde était de 387», affichant l’Arabie saoudite et l’Égypte en tête de liste, juste après la Chine.

RSF a indiqué que «389 journalistes se trouvaient en prison pour des raisons liées à leur profession», insistant sur le fait que «le nombre était tout de même considérable».

Elle souligna que «61% d’entre eux se trouvaient dans 5 pays», citant la Chine en tête de liste où 117 journalistes sont détenus, puis l’Arabie saoudite où ils sont 34, l’Égypte 30, le Viêtnam 28 et 27 en Syrie.

42 femmes sont en détention

Lors d’un communiqué, publié par l’occasion, le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire a indiqué que «les femmes étaient aussi touchées par les interpellations».

«42 femmes sont actuellement privées de liberté», avait-il noté, en signalant que «le nombre des détenues avaient augmenté de 35% par rapport à l’année 2019».

Il précisa : «17 femmes journalistes avaient été mises en prison, durant l’année 2020, dont 4 en Biélorussie».

Aussi, il signala qu’à l’ombre de la pandémie du coronavirus, «14 journalistes avaient été interpellés pour avoir couvert la pandémie», soulignant que «la Chine à elle seule avait interpellé 7 journalistes».

Il est à noter que les statistiques avancées par le bilan de RSF avaient été collectées durant la période qui s’étend entre le mois de mars et celui de novembre.

Le bilan a également noté que «300 affaires avaient été portées contre des journalistes, dans plusieurs pays du monde, durant cette période», indiquant que «450 journalistes avaient été victimes des interpellations arbitraires».

Au final, RSF nota que «pas moins de 54 journalistes étaient détenus comme otages en Syrie, au Yémen, et en Irak» et indiqua que «4 journalistes originaires du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Amérique latine étaient portés disparus, en 2020».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos