25.7 C
New York
jeudi, juillet 25, 2024

Buy now

spot_img

Signature d’un mémorandum d’entente entre la Tunisie et la Jordanie

 Le président de l’Assemblée des représentants du peuple (Parlement tunisien), Rached Ghannouchi, et son homologue jordanien, Atef Tarawneh, ont signé lundi à Tunis un projet de mémorandum d’entente entre la Tunisie et la Jordanie, selon le bureau du Parlement tunisien.

Il s’agit d’une initiative conjointe des deux Parlements qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays et du rapprochement entre les deux peuples.

Les chefs des deux Parlements ont souligné, en marge de la cérémonie de signature, l’importance du rôle des institutions législatives dans la consolidation de la communication et de la coopération entre la République tunisienne et le royaume de Jordanie.

Le projet de mémorandum d’entente indique que le soutien des Parlements tunisien et jordanien « contribuerait à renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays, à diffuser les valeurs de la démocratie, de l’Etat de droit, du respect des droits de l’homme et à soutenir la lutte du peuple palestinien pour libérer ses terres et ses lieux sacrés », peut-on lire dans une note communiquée à cette occasion.

Selon le même mémorandum d’entente, les deux parties sont convenues de travailler à renforcer la coopération entre les conseils des Parlements respectifs en échangeant des expériences, des expertises et des visites de délégations, tout en activant le rôle des deux groupes d’amitié parlementaires et en encourageant le dialogue et la consultation entre les commissions parlementaires spécialisées.

Les présidents des Parlements tunisien et jordanien ont également insisté sur l’importance d’échanger « les bonnes pratiques en matière de rédaction des législations, de contrôle et de diplomatie parlementaires, conformément à la réglementation en vigueur ».

Il s’agit, d’un autre côté, de coordonner les positions entre les délégations des deux pays lors des conférences et échéances régionales et internationales et d’échanger un apport conjoint pour tout ce qui est nomination ou élection des instances qui gèrent les organisations parlementaires internationales et régionales.

A noter que le président du Parlement jordanien a été reçu par le président de la République tunisienne, Kaïs Saïed, qui lui a soumis une invitation officielle, à transmettre au roi Abdallah II de Jordanie, pour une visite d’Etat officielle en Tunisie.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de l’opposition en Tunisie, a indiqué, ce vendredi, que le ministère de l'Intérieur a déféré devant...

Tunisie-Sources : «Une campagne d’interpellations a ciblé un ancien dirigeant d’Ennahdha, un homme d’affaire et un activiste politique»

Des sources ont affirmé que «les forces de l’ordre tunisienne ont mené, samedi, une campagne d’interpellations, ciblant l’ancien dirigeant d’Ennahdha, Abdelhamid Jelassi, l’homme d’affaire...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Kaïs Saïed qualifie l’opposition en Tunisie de «cancer»

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a déclenché une large polémique au pays, après avoir traité l’opposition de «cancer», et estimé qu’un traitement de chimiothérapie...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici